Vacances en famille entre Lot et Dordogne

Conseils et bons plans pour des vacances en famille entre le Lot et la Dordogne ©etpourtantelletourne.fr

Pour les vacances de l’été, nous avons exploré notre jolie France. Nous sommes ainsi partis en voiture vers les Hautes-Pyrénées, avant de revenir tranquillement vers la Bretagne où nous résidons.

Pour la seconde étape de notre road trip, nous nous arrêtons une semaine dans le département du Lot. Nous sommes plus précisément à quelques kilomètres de la « frontière » avec la Dordogne. Nous avons ainsi vadrouillé entre ces deux départements et nous venons vous relater ici ces belles escapades et découvertes estivales. Le tout sous un joli soleil et 34° au thermomètre chaque jour !

Que faire dans le Lot et la Dordogne en famille ?

Pour découvrir le Lot et la Dordogne en famille (avec deux enfants de 4 et 2 ans en ce qui nous concerne), voici nos recommandations suite à ces 7 jours passés sur place :

  1. Le château de Castelnaud
  2. Les jardins suspendus de Marqueyssac
  3. Martel et le chemin de fer touristique du Haut-Quercy
  4. Les grottes préhistoriques de Cougnac
  5. Gourdon
  6. Sarlat-la-Canéda
  7. La Roque-Gageac
  8. Cahors
  9. Les plages du Lot et de la Dordogne

Pour mieux vous situer et repérer où se situent tous ces lieux, nous vous proposons également cette carte de la région :

Le château de Castelnaud

Nous commençons notre séjour par une virée dans le Périgord noir (l’ancienne région historique). Nous faisons alors un saut dans le temps en nous rendant au château médiéval de Castelnaud. Racheté en 1965, en état de ruine, le château bénéficie de nombreuses restaurations. Il abrite aujourd’hui une collection sur les guerres du Moyen Âge et nous plonge dans la vie des châtelains et des habitants de cette époque.

Après nous être garés sur le parking adjacent, nous traversons tout d’abord à pied le village de Castelnaud-la-Chapelle. Bâties dans la pierre, et s’élevant sur un éperon rocheux, ses maisons sont situées au pied du château. Comme beaucoup d’autres dans la région, Castelnaud-la-Chapelle est classé « Plus beau village de France« . Après un petit dénivelé, nous arrivons devant l’imposant château. La visite libre, très enrichissante, nous mène dans les différentes salles du château, puis dans la cour où ont lieu différentes animations. Il fait néanmoins très chaud ce jour-là et nous ne restons pas à l’extérieur, en plein soleil, pour en profiter. Près de deux heures se sont déjà écoulées et il est maintenant l’heure de déjeuner…

Informations pratiques sur le château de Castelnaud
Accès : l’entrée du château, située au sein du village de Castelnaud-la-Chapelle, se rejoint à pied (3 minutes de marche, en pente, depuis le parking le plus proche). Les poussettes sont déconseillées, privilégiez le porte-bébé.
Parking : oui (suivre les panneaux « parking du château » en arrivant dans le village), celui-ci est géré par la municipalité et est payant (3 € pour 2 heures / 3,50 € pour 4 heures). Un second parking, qui est gratuit, est accessible près de la Dordogne (mais il faut ensuite grimper jusqu’au château !).
Horaires : le château est ouvert tous les jours de l’année, de 10 à 18 heures en basse saison (uniquement l’après-midi de novembre à janvier) et de 9 à 20 heures en juillet et août.
Tarifs : 10,90 € par adulte et 5,50 € par enfant de 10 à 17 ans d’avril à novembre et 9,90 € par adulte et 5 € par enfant de novembre à mars. Il existe également un billet jumelé à 18 € par adulte et 9 € par enfant pour visiter le château de Castelnaud et les jardins suspendus de Marqueyssac.
Site Internet : www.castelnaud.com

Visite du château de Castelnaud ©etpourtantelletourne.fr
Visite du château de Castelnaud : les trébuchets et les remparts ©etpourtantelletourne.fr
Visite du château de Castelnaud : la vue sur la Dordogne ©etpourtantelletourne.fr
Visite du château de Castelnaud : démonstrations par le forgeron ©etpourtantelletourne.fr
Visite en famille du château de Castelnaud ©etpourtantelletourne.fr
Visite du château de Castelnaud : les trébuchets ©etpourtantelletourne.fr

Les jardins suspendus de Marqueyssac

Après cette immersion au Moyen Âge, nous nous rendons ensuite aux jardins suspendus de Marqueyssac. Ceux-ci sont situés en face, sur les hauteurs de l’autre côté de la Dordogne (il faut donc tout de même reprendre la voiture !). Ces jardins ont été aménagés progressivement par la famille propriétaire du domaine depuis 1692.

Comme il est l’heure du déjeuner, nous filons directement au restaurant / salon de thé des jardins. Que ce soit d’ailleurs l’heure ou non déjeuner, nous vous recommandons les délicieuses glaces artisanales aux surprenants parfums de fleurs ! Miam ! Ce déjeuner fut une pause agréable à l’ombre de la pergola de la terrasse, avec une superbe vue sur le panorama alentour et les paons qui viennent vadrouiller autour de nous. Un moment enchanteur… et qui va continuer avec la suite de notre visite. Car nous avons effectivement eu un joli coup de cœur pour ce lieu.

Les jardins de Marqueyssac proposent une superbe balade, au gré des cascades, des cabanes ou du chemin d’eau qui sillonnent le paysage. Des milliers de buis forment également un labyrinthe romantique et pittoresque. À 800 mètres du château, le point de vue « Le Belvédère » offre un panorama exceptionnel sur la vallée de la Dordogne et le village en contrebas de La Roque-Gageac. Un point de vue qui est d’ailleurs classé 3 étoiles au Guide vert Michelin ! Autre curiosité du site, le Pavillon de la Nature présente un squelette d’un dinosaure de 7,50 mètres de long !

Nous avons beaucoup apprécié également toutes les attentions et animations prévues pour les enfants. Il y a un labyrinthe, des aires de jeux, des cabanes, un parcours avec des filets dans les arbres, des ateliers créatifs autour de la nature, un livret de jeu offert pour les 7 – 14 ans mais aussi des tables à langer et une navette électrique (très pratique pour ramener toute la famille à la fin de la journée !). Nous avons ainsi passé près de 6 heures sur place ! Et nous n’avons même pas tout vu ! Bref, nous vous recommandons cette visite (prévoyez d’y passer une journée entière pour profiter pleinement du lieu).

Informations pratiques sur les jardins suspendus de Marqueyssac
Accès : le château de Marqueyssac et ses jardins se situent à Vézac, à 9 km de Sarlat
Parking : oui, gratuit et ombragé
Horaires : le château est ouvert tous les jours de l’année, de 10 à 18 heures en basse saison (uniquement l’après-midi de novembre à janvier) et de 9 à 20 heures en juillet et août
Tarifs : 9,90 € par adulte et 5 € par enfant de 10 à 17 ans. Il existe également un billet jumelé à 18 € par adulte et 9 € par enfant pour visiter également le château de Castelnaud.
Site Internet : www.marqueyssac.com

Visite des jardins suspendus de Marqueyssac ©etpourtantelletourne.fr
Visite des jardins suspendus de Marqueyssac : les paons ©etpourtantelletourne.fr
Visite des jardins suspendus de Marqueyssac : le labyrinthe de buis ©etpourtantelletourne.fr
Visite en famille des jardins suspendus de Marqueyssac ©etpourtantelletourne.fr
Visite des jardins suspendus de Marqueyssac : les ateliers créatifs pour les enfants  ©etpourtantelletourne.fr
Visite des jardins suspendus de Marqueyssac : le filet dans les arbres ©etpourtantelletourne.fr
Visite des jardins suspendus de Marqueyssac : panorama sur la Dordogne ©etpourtantelletourne.fr

Martel et le chemin de fer touristique du Haut-Quercy

Le jour suivant, nous avons pris la route en direction de Martel. Nous sommes venus ici pour un « petit voyage » avec le chemin de fer touristique du Haut-Quercy. Nous avons beaucoup aimé (et les filles aussi) cette escapade à bord du train tiré par une locomotive à vapeur de 1927. Ce fut une matinée très enrichissante, avec un côté rétro amusant. Nous vous donnons rendez-vous sur le site « Voyager en train » pour découvrir ce train de Martel et toutes les informations pratiques le concernant.

Visite du train à vapeur de Martel ©etpourtantelletourne.fr

Nous avons ensuite rejoint le centre de Martel pour le déjeuner. Les petites rues de la cité médiévale sont pleines de charme. Après un bon repas, ce fut très agréable de flâner tranquillement ici et de nous perdre au hasard des ruelles.

Visiter Martel ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Martel ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Martel ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Martel ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Martel ©etpourtantelletourne.fr

Les grottes préhistoriques de Cougnac

En passant par cette région riche en histoire, nous tenions à visiter une grotte préhistorique. La plus connue est bien évidemment celle de Lascaux. Il y a aussi les grottes de Pech Merle, très fréquentée également. Mais, en pleine pandémie de Covid-19, nous voulions aussi éviter la foule et nous ne savions pas du tout si nos filles (2 et 4 ans) allaient vraiment apprécier cette visite… Notre choix s’est ainsi porté sur les grottes de Cougnac, située aussi plus près d’où nous logions et qui nous ont semblé plus « intimistes ». Et ce fut très sincèrement le deuxième coup de cœur de notre séjour.

Les grottes préhistoriques de Cougnac ont été découvertes en 1949 par des agriculteurs. L’entrée de celles-ci étaient cachées derrière la cave de la maison construite au-dessus ! La visite commence donc dans cette ancienne cave… et on suit ensuite le chemin emprunté 30 000 ans avant nous par nos ancêtres. Les lumières artificielles nous guident aujourd’hui mais, arrivés au bout d’un long passage souterrain, la guide nous propose de les couper momentanément. L’Homme de Cro-Magnon est venu jusque ici dans un noir quasi complet, guidé par la seule lumière de sa torche et par l’envie de dessiner. Et quand la lumière se rallume, les dessins sont devant nous. Nous en avons le souffle coupé. Encore plus étonnant, nous apprenons que certains dessins ont été réalisés à 10 000 ans d’écart (datations des dessins grâce au carbone 14) ! Deux générations bien distinctes de nos ancêtres sont donc venus apposer une trace, en dessinant ici bouquetins, mammouths et figurations humaines. Nous vous recommandons cette visite saisissante, chargée d’émotions et d’histoire.

La visite nous mène également dans une autre grotte, dont l’entrée est située à quelques mètres. Celle-ci est envahie par les concrétions, et le guide nous explique la formation de ces dernières et la géologie du lieu. Toutefois, en comparaison avec les grottes de Bétharram (visitée la semaine précédente !), les explications sont plus complexes et moins ludiques. Mais la grotte reste impressionnante. Et ce sera d’ailleurs la seule photo de notre visite puisque celles-ci sont ensuite interdites pour la préservation des dessins.

Dernière petite chose : la température dans les grottes est d’environ 13°. Pensez à vous couvrir !

Informations pratiques sur les grottes préhistoriques de Cougnac
Accès : les grottes sont situées à Payrignac, à proximité de la ville de Gourdon
Parking : oui, gratuit
Horaires : les grottes sont accessibles de fin juin à fin octobre, de 10 à 17 heures (17 h 45 en été)
Tarifs : 9 € par adulte et 6,50 € par enfant de 5 à 12 ans pour la visite guidée des deux grottes (environ 1 heure)
Site Internet : www.grottesdecougnac.com

Visite des grottes préhistoriques de Cougnac ©etpourtantelletourne.fr

Gourdon

Par une autre journée dans le Lot, nous partons visiter la ville médiévale de Gourdon. Mais, un peu perdus dans la semaine par le rythme des vacances, ce jour-là nous sommes un dimanche au plein cœur de l’été. Les commerces sont tous fermés et les rues sont vides. Cela rend la ville un peu triste, vide de tout âme.

Toutefois, cela ne nous empêche pas d’admirer l’architecture de la ville et de nous promener dans les jardins de la Butte, autour de la maison du Sénéchal. Et d’avoir un petit coup de cœur pour ce dédale de jardins thématiques un peu cachés et si longtemps oubliés. Aujourd’hui, ces jardins font l’objet d’une réhabilitation avec des plantations et des cultures utilisées à l’époque médiévale (plantes médicinales, plantes aromatiques, verger, roseraie, etc.).

Par ailleurs, située sur les hauteurs de la ville, à 284 mètres d’altitude et après quelques marches à monter, la vue depuis l’esplanade du château est très jolie.

Visiter Gourdon ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Gourdon ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Gourdon ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Gourdon : panorama depuis le belvédère du château ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Gourdon ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Gourdon ©etpourtantelletourne.fr

Sarlat-la-Canéda

Capitale du Périgord noir, Sarlat-la-Canéda (ou simplement Sarlat) est la ville incontournable de la région. Et forcément, cela se ressent avec le nombre de touristes qui déambule au sein de la cité médiévale.

Nous découvrons ainsi la ville, en suivant la foule. En plein centre, l’église Sainte-Marie, redessinée par l’architecte Jean Nouvel, abrite aujourd’hui un marché alimentaire. Nous avons été ébahis par les immenses portes du lieu ! Aussi bien sur des stands en plein air que dans les boutiques, les commerçants et artisans sont nombreux. Le foie gras est bien sûr le produit phare sur les étals ! Les mets et spécialités locales sont aussi à déguster dans la pléthore de restaurants. Vous n’aurez que l’embarras du choix !

Sarlat a effectivement beaucoup de charme et vaut le détour pour son architecture et son ambiance estivale.

Visiter Sarlat ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Sarlat ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Sarlat ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Sarlat ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Sarlat ©etpourtantelletourne.fr

La Roque-Gageac

Après la visite de Sarlat, nous reprenons la voiture pour un nouvel arrêt une dizaine de minutes plus tard. La Roque-Gageac est située à flanc de falaise, sur les bords de la Dordogne. Avec un peu plus de 400 habitants, La Roque-Gageac est également l’un des plus beau village de France. On se doute qu’il y a aussi beaucoup de monde habituellement mais, ce jour-là, en fin de journée, nous sommes quasiment seuls dans le village. C’est très appréciable.

En arrivant, nous nous garons sur les grands parkings à proximité de l’office du tourisme. Pour faire le tour du village, nous suivons la route en contrebas qui suit la rivière. Puis nous revenons par la ruelle piétonnière sur les hauteurs. Nous traversons alors le village avec ses maisons au charme typique du Périgord. Avant de redescendre au parking, le sentier nous emmène au milieu d’un surprenant et magnifique jardin exotique, où poussent palmiers, bananiers, figuiers, cactus et bambous ! Une jolie visite pour conclure cette journée.

Visiter La Roque-Gageac  ©etpourtantelletourne.fr
Visiter La Roque-Gageac  ©etpourtantelletourne.fr
Visiter La Roque-Gageac : vue sur la Dordogne ©etpourtantelletourne.fr
Visiter La Roque-Gageac : le jardin exotique ©etpourtantelletourne.fr

Cahors

Lors de notre séjour, nous sommes également partis à la découverte de Cahors. La ville a été construite dans un méandre du Lot. Un emplacement stratégique qui en fait, au Moyen Âge, une ville commerciale d’envergure européenne. Le pont Valentré en est l’un des vestiges, et est aujourd’hui l’emblème de la ville. Construit pour protéger Cahors, ce pont médiéval est rehaussé de trois tours fortifiés. Il est par ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998. Nous nous sommes garés sur l’un des parkings de la ville dont l’un se trouve à 200 mètres du pont. Bon à savoir : les parkings municipaux sont gratuits pendant 30 minutes, timing parfait pour avoir le temps d’admirer et de traverser le pont.

Nous reprenons la voiture pour nous garer ensuite au plus près du centre de Cahors. Le cœur médiéval de la ville est superbe. Trois couleurs dominent dans l’architecture : le rouge de la brique, l’ocre du grès et le gris du calcaire. Nous n’avons pas pu rester très longtemps mais la ville vaut très certainement le détour pour être explorée plus amplement.

Visiter Cahors : le pont Valentré ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Cahors : le pont Valentré ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Cahors ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Cahors ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Cahors ©etpourtantelletourne.fr
Visiter Cahors ©etpourtantelletourne.fr

Où se baigner dans le Lot et la Dordogne ?

Pendant cette semaine de vacances, nous avons aussi testé (et approuvé !) plusieurs zones de baignades. Il a fait très chaud. Le thermomètre flirtait avec les 34°. Nous avons donc quelques adresses à vous recommander pour votre séjour dans la région si vous avez besoin également de vous rafraîchir.

  • La zone de loisirs « Écoute s’il pleut » à Gourdon : il y a ici un espace surveillé sur le lac, une zone enherbée et ombragée, des jeux pour enfants et des structures gonflables sur l’eau en location.
  • La plage de Gluges à Martel : vous trouverez ici une zone de baignade surveillée dans la Dordogne (avec un point de vue très joli), une plage de galets et une zone enherbée à l’ombre.
  • La plage des Pendoilles à La Roque-Gageac : une zone de baignade non surveillée dans la Dordogne (avec de nombreux passages de canoés !) sur une plage de sable. Pour vous y rendre, il faut suivre les panneaux « plateforme de décollage des montgolfières », vous garer à proximité puis continuer sur le chemin forestier à pied qui va vers la Dordogne.
  • Le plan d’eau de Cazals : c’est une zone de baignade surveillée sur le lac avec une plage de sable, une zone enherbée à l’ombre et de nombreuses installations (brumisateur, cabine de change, jeux pour enfants, parcours d’eau, toilettes, buvette / snack, location de pédalo + paddle)… Bref, un espace qui nous a ravit tous les quatre.
La plage de Gluges à Martel ©etpourtantelletourne.fr

Ce séjour dans la région, entre le Lot et la Dordogne, se termine. Nous avons passé une très belle semaine de vacances… et celles-ci continuent puisque notre road trip pour revenir en Bretagne n’est pas encore terminé ! Nous vous donnons ainsi rendez-vous dans un prochain article très bientôt.

Les bons plans de notre séjour dans le Lot et la Dordogne

Comment y aller ?

Comme évoqué, cet arrêt dans le Lot et la Dordogne fait partie d’un road trip sur la route du retour entre les Hautes-Pyrénées et la Bretagne. Depuis Luz-Saint-Sauveur, où nous logions dans les Hautes-Pyrénées, nous avons mis 5 heures de route pour arriver à Gindou (notre point d’arrivée dans le Lot). Nous avons roulé tranquillement sur les routes départementales, en traversant de nombreux petits villages français. Ce fut une route très agréable (malgré la chaleur étouffante dans la voiture #teamvoituresansclim). Si besoin, pour vous renseigner au mieux sur les temps de route et les tarifs des péages depuis chez vous, nous vous conseillons de vous rendre sur le site ViaMichelin.

Il est également possible de venir dans la région en train. Les gares les plus proches sont celles de Sarlat, Gourdon et Cahors. Pour réserver votre billet sur OUI.sncf au meilleur prix, consultez également notre article dédié par ici (plus vous l’achetez tôt, plus le prix est bas !).

Où y dormir ?

Pour cette semaine de vacances, nous avons loué une jolie maison sur Airbnb. Nous avons ainsi logé chez Karine, dans une ancienne grange reconvertie en habitation. La maison et la décoration, riche en souvenirs de voyage de ses hôtes, sont encore plus belles que sur les photos d’Airbnb. La maison est située au milieu des champs, sur la commune de Gindou. Seuls les lapins sont venus nous tenir compagnie. C’est l’idéal pour des vacances bien reposantes. Il y a néanmoins quelques petits bémols : l’absence de volets aux fenêtres et de lave-linge (le plus près se situe à 20 minutes de route dans un centre commercial) et des escaliers un peu raides pour accéder à l’étage. Pour le logement complet, comptez 80 € la nuit.

Vous pouvez également découvrir ci-dessous les prix et disponibilités des hébergements sur Booking :



Booking.com

Où y manger ?

Nous avons profité de la cuisine de notre location pour manger sur place ou pour préparer nos pique-niques. Nous n’avons que très peu mangé au restaurant pendant ce séjour mais nous avons néanmoins quelques bonnes adresses à vous recommander :

  • Au coin de la rue (rue Droite, à Martel), un restaurant à la décoration très chouette qui propose d’excellents burgers et tapas pour un très bon rapport qualité / prix
  • Marie Colline (173 rue Georges Clemenceau à Cahors), une cuisine faite-maison végétarienne et vegan très bonne. Les enfants piochent selon les plats proposés et ont une moitié de portions pour une moitié prix. Et pour les plus petits, c’est même gratuit ! Au total, une addition de 36,80 € pour 2 plats + 1 plat enfant + 3 desserts + 1 bière bio
  • Auberge Le Mirandol (7 rue des Consuls à Sarlat), une bonne adresse dans le centre-ville de Sarlat pour y déguster les spécialités régionales (menu à 18,90 € avec foie gras, salade de gésier, confit ou magret de canard, etc.)

Comment s’y déplacer ?

Une voiture vous sera indispensable pour relier les différents lieux cités dans cet article. Nous avons été surpris toutefois par les temps de route par rapport aux distances. Les routes sont effectivement très sinueuses. Impossible d’y rouler à 80 km/heure, et d’autant plus avec les (très) nombreuses priorités à droite ! À noter aussi que tous les sites et villes notés dans cet article disposent de parkings privés ou municipaux mais peuvent vite être remplis, surtout lors de la saison estivale.

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.