Vacances en famille dans la Manche

Vacances en famille dans la Manche ©Etpourtantelletourne.fr

Pour les vacances d’hiver, nous sommes partis de notre jolie Bretagne pour nous rendre chez nos voisins normands. Après une heure de route de Rennes, nous sommes arrivés à destination : nous avons choisi la Manche pour une semaine de vacances en famille.

Nous sommes ainsi restés 7 jours dans une grande maison de campagne, située entre Avranches et Granville. Nous avons ensuite rayonné autour, dans un périmètre à 1 heure de route maximum. Et nous avons pu bien profiter de la beauté de la région et du soleil normand.

Que faire dans la Manche en famille ?

Pour découvrir la Manche en famille (nous avons deux enfants de 5 et 3 ans), voici nos recommandations suite à ces 7 jours passés sur place :

  1. Le marché et la ville haute de Granville
  2. Le Port du Lude et la cabane Vauban
  3. Le Mont-Saint-Michel
  4. Les cabines de plage de Gouville-sur-Mer
  5. La Pointe d’Agon
  6. Le Havre de la Vanlée
  7. Regnéville-sur-Mer
  8. Genêts
  9. La Ferme des Cara-Meuh
  10. Avranches

Pour mieux vous situer et repérer où se situent tous ces lieux, nous vous proposons également cette carte de La Manche :

Balade au marché et dans la ville haute de Granville

Pour ce premier jour de vacances, nous avons pris la direction de Granville. Le samedi est le jour du marché ! La ville est en pleine effervescence. Nous y faisons un tour pour faire quelques courses pour notre séjour. Puis nous déjeunons également sur place, auprès des étals de restauration rapide.

Nous entrons également dans le marché couvert, qui cache des fresques plutôt insolites. Construit en 1935, le bâtiment est transformé en « hôpital » pendant la Seconde Guerre mondiale et accueille alors des militaires américains blessés. Pour passer le temps, les soldats y dessinent des personnages de Walt Disney sur les murs. Les peintures s’étaleraient sur près de 300 m²… car elles ont été recouvertes lors de travaux de rénovation ! Depuis 2019, des recherches sont menées pour tenter de découvrir et dégager les fresques. Un lieu qui n’a pas terminé de livrer tous ses secrets…

Pour information, le marché de Granville a lieu tous les samedis (de 8 à 18 heures) Cours Jonville et dans le marché couvert jusqu’à 14 heures. Un marché bio a lieu au même endroit le mardi de 16 h 30 à 19 h 00.

Le marché sous les halles de Granville ©Etpourtantelletourne.fr

Après un déjeuner en plein air, au milieu du marché, et un tour de manège pour nos filles, nous montons dans la ville haute (par la rue des Juifs). Celle-ci est nommée « Haute-Ville », et c’est le cœur historique de Granville. Elle a été fondée au XIe siècle par un vassal de Guillaume le Conquérant. Elle est située sur un promontoire rocheux de plus de 400 mètres de long et entourée de remparts du XVe siècle édifiés lors de la guerre de Cent Ans.

Nous faisons tranquillement le tour de la Haute-Ville. Cette balade sur les remparts offre de jolie vues panoramiques sur la ville et la mer. C’est une promenade agréable. À noter toutefois qu’il y a de nombreuses marches et que la circulation n’est pas aisée pour les personnes à mobilité réduite et les poussettes (privilégiez le porte-bébé si vous avez de jeunes enfants).

Après avoir passé le phare et la pointe du Roc, nous redescendons vers le port. Il s’agit d’ailleurs du premier port coquillier (Saint-Jacques, bulots, homards, huîtres, etc.) de France !

Entrée dans la Haute-Ville de Granville ©Etpourtantelletourne.fr
Jeux sur les remparts de Granville ©Etpourtantelletourne.fr
La plage de Granville ©Etpourtantelletourne.fr
Le phare de Granville ©Etpourtantelletourne.fr
Le port de Granville ©Etpourtantelletourne.fr

Randonnée dans la vallée du Lude à Carolles

De retour vers notre maison de vacances après cette découverte de Granville, nous faisons un arrêt à la Pointe de Champeaux. Nous venons faire une petite randonnée en direction du port du Lude. Depuis le parking de la cabane Vauban (accessible depuis la D911 / Route de la Chevallerie en arrivant à Carolles), la balade fait une boucle d’environ 1 heure. Nous vous conseillons de la faire dans le sens en suivant tout d’abord le littoral pour prendre les escaliers en descente (sinon c’est plus difficile à remonter).

Après le parking (gratuit), nous nous dirigeons donc vers la cabane Vauban. C’est une vigie toute en pierre construite par l’architecte militaire du même nom au XVIIIe siècle. Celle-ci servait alors à la défense des côtes et de poste de surveillance sur la mer. De là, nous apercevons également le majestueux Mont-Saint-Michel qui se dresse au milieu des flots. Nous continuons le chemin, une portion de l’itinéraire du GR223. Nous longeons les falaises de Carolles et la baie du Mont-Saint-Michel. C’est vraiment très joli.

Nous suivons ensuite le Lude, un petit fleuve de 4,5 km. Tout au bout, une crique de galets et entourée de falaises nous attend. Cet endroit servait autrefois de lieu d’accostage pour les contrebandiers (et nos filles l’ont ainsi renommé « le port des Pirates »).

La journée touche à sa fin et le soleil décline petit à petit, il est maintenant temps de rentrer.

Cabane Vauban sur les falaises de Carolles ©Etpourtantelletourne.fr
Le Port du Lude ©Etpourtantelletourne.fr

L’incontournable et majestueux Mont-Saint-Michel

Pour ce deuxième jour dans la Manche, nous prenons la route pour aller au Mont-Saint-Michel. Pour la petite anecdote, nous y sommes allés pour la première fois 13 ans auparavant et c’était notre premier week-end en amoureux (il y a eu tant d’autres voyages depuis <3 ).

13 ans après, le site a beaucoup changé. La digue a été détruite et une passerelle a été construite à la place. À marée haute, le Mont-Saint-Michel redevient ainsi une île. Ces aménagements sont très réussis. De grands parkings (payants) sont situés à 3 km du Mont et une navette (gratuite) permet de s’y rendre facilement. Il est évidemment également possible de faire le chemin à pied.

Nous sommes ici un dimanche de vacances scolaires. Il y a beaucoup de monde et nous n’osons pas imaginer l’effervescence (et les embouteillages !) que cela doit être pendant la saison estivale ! Le Mont-Saint-Michel est le troisième site le plus visité de France (après la Tour Eiffel et le château de Versailles). Il est également classé depuis 1979 au Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est un incontournable, à voir au moins une fois. Mais la foule est donc dense sur place, et nous sommes en file indienne dans les rues étroites du Mont.

Fermée en raison de la crise sanitaire de la Covid-19, nous ne pouvons pas entrer dans l’Abbaye. Mais, pour l’avoir déjà fait, nous vous conseillons vivement de la visiter lors de votre passage sur le Mont.

Informations pratiques sur le Mont-Saint-Michel
L’accès au Mont est gratuit, seul le parking pour les véhicules motorisés est payant (9,80 € en basse saison et 14,90 € en haute saison pour 24 heures). Une navette en accès libre vous conduit ensuite au plus près du Mont (à environ 350 mètres des remparts), tous les jours de 8 h 30 à 17 h 00. L’accès à pied est de 2,8 km (environ 45 minutes de marche).
Site Internet : www.bienvenueaumontsaintmichel.com

Arriver à pied au Mont-Saint-Michel ©Etpourtantelletourne.fr
Les remparts du Mont-Saint-Michel ©Etpourtantelletourne.fr
La baie du Mont-Saint-Michel ©Etpourtantelletourne.fr
Dans les ruelles du Mont-Saint-Michel ©Etpourtantelletourne.fr
Le Mont-Saint-Michel ©Etpourtantelletourne.fr

Les cabines de plage de Gouville-sur-Mer

Pour notre troisième jour dans la Manche, nous montons un peu plus au nord jusqu’à Gouville-sur-Mer. Au bord de la mer, dans cette petite commune normande, sont installées de nombreuses petites cabines de plage blanches et aux toits colorés. Le cadre est juste magnifique ! Ce fut un véritable coup de cœur !

Pour la petite histoire, les premières cabines ont été construites ici avant la Première Guerre mondiale. Mais elles furent malheureusement détruites par les allemands lors de la Seconde Guerre mondiale. Les cabines actuelles datent ainsi d’après-guerre et ont poussé comme des champignons jusqu’à ce que la loi littoral empêche de nouvelles installations. Les cabines sont transmises aujourd’hui de génération en génération.

Nous restons ici le temps de pique-niquer et de faire quelques châteaux de sable sur la plage. Nous regardons aussi le passage des nombreux tracteurs qui viennent dans les immenses parcs à huîtres qui se dévoilent au fur et à mesure que la marée descend. Nous terminons par une balade sur les dunes, entre les cabines… et nous en trouvons même d’autres encore un peu plus loin (qu’on ne distinguait pas depuis le parking où nous étions garés).

Petite anecdote : sur la plage, nos téléphones portables sont passés sur le réseau anglais ! L’île de Jersey n’est pas si loin à vol d’oiseau… et assez proche en tout cas pour que ça modifie nos réseaux !

Les cabines de plage colorées de Gouville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr
Les cabines de plage colorées de Gouville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr
Plage de Gouville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr
Les cabines de plage colorées de Gouville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr
Les cabines de plage colorées de Gouville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr

Promenade sur la pointe d’Agon

Après Gouville-sur-Mer, nous nous rendons à quelques kilomètres de là vers la pointe d’Agon. Sur le chemin, nous nous arrêtons brièvement à Coutainville pour voir une autre cabine de plage : la Poulette ! Comme indiqué sur son pignon d’entrée, elle date de 1926… et c’est donc la seule « survivante » de la Seconde Guerre mondiale. (Pour accéder à la Poulette, empruntez en voiture l’impasse Corniche du Sénequet et filez jusqu’au bout, elle se trouve juste là et vous pourrez aisément faire demi-tour sur le petit rond-point aménagé ici).

Après ce petit détour, nous arrivons à la pointe d’Agon. Pour information, il y a un premier parking situé 2 km en amont où vous pouvez vous garer puis faire la balade jusqu’à la pointe. Un second parking plus petit est situé tout au bout, juste après le phare, mais celui-ci peut vite être saturé en pleine saison ou le week-end.

Si vous aimez la nature, vous aimerez vous balader ici. Nous avons une jolie vue sur la mer, et on ressent comme un semblant de bout du monde avec l’entrée du havre de la Sienne. Il n’y a aucune construction mis à part le phare et un monument en l’honneur de Fernand Le Chanteur, écrivain normand. Ce monument ressemble à un alignement de menhir. Il s’agit de pierres dressées en forme de drakkar viking.

Cabane de plage "La Poulette" à Coutainville ©Etpourtantelletourne.fr
Balade à la pointe d'Agon  ©Etpourtantelletourne.fr
Balade à la pointe d'Agon : le phare ©Etpourtantelletourne.fr
Balade à la pointe d'Agon  ©Etpourtantelletourne.fr
Balade à la pointe d'Agon : menhirs en forme de drakkar  ©Etpourtantelletourne.fr
Balade à la pointe d'Agon : le ponton de bois ©Etpourtantelletourne.fr

Randonnée au Havre de la Vanlée

Le lendemain matin, nous partons (sans les enfants) à Bricqueville-sur-Mer pour découvrir le Havre de la Vanlée et sa route submersible. Celle-ci est effectivement entièrement recouverte par la marée quand les coefficients dépassent les 93. Elle devient donc inaccessible ! Nous étions sur place pendant des grandes marées (jusqu’à 106 durant notre séjour) alors nous avons pu voir cette route submergée.

À noter qu’une seconde route passe par les terres via Saint-Martin de Bréhal. Il est donc possible d’accéder à la presqu’île même lors des grandes marées. Deux parkings gratuits sont situés de chaque côté de la route. Un troisième se situe aux niveau des salines.

De notre côté, nous partons en randonnée « jusqu’au bout du monde« . Depuis le parking situé au carrefour de la route submersible, cette boucle de 5,8 km nous emmène dans les dunes jusqu’à la pointe. C’est très beau et reposant.

Randonnée "au bout du monde" au Havre de la Vanlée  ©Etpourtantelletourne.fr
Randonnée "au bout du monde" au Havre de la Vanlée  ©Etpourtantelletourne.fr
Randonnée "au bout du monde" au Havre de la Vanlée  ©Etpourtantelletourne.fr

Visite de Regnéville-sur-Mer et de son château

Le lendemain, nous rejoignons Regnéville-sur-Mer (la commune est d’ailleurs située en face de la pointe d’Agon). Nous commençons par une halte au château. Malgré sa destruction partielle en 1637 sur l’ordre de Richelieu, celui-ci reste impressionnant avec ses pans de murs suspendus dans le vide ! Un sentier d’interprétation permet de faire le tour du château librement et des tables de pique-nique permettent de faire une pause bienvenue dans ce joli décor.

Nous avançons ensuite dans le village en passant par la ruelle du château puis par la Cour à Tôt qui remonte vers l’église. C’est vraiment beau !

Ensuite, nous continuons à pied (et en vélo et draisienne pour nos filles !) vers les fours à chaux situés 900 mètres plus loin. Malheureusement, ceux-ci étaient inondés lors de notre passage et ils étaient fermés. Nous sommes alors revenus vers le village et nos filles ont pu profiter de l’aire de jeux présente au niveau du port d’échouages (à quelques dizaines de mètres du château).

Visite du château de Regnéville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr
Balade dans les ruelles de Regnéville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr
Visite en famille de Regnéville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr
Visite en famille de Regnéville-sur-Mer ©Etpourtantelletourne.fr

Balades aux alentours de Genêts

La maison que nous avions louée se trouve à quelques minutes en voiture de Genêts. Nous sommes donc passés plusieurs fois par ici. Et ce joli petit village mérite qu’on s’y arrête.

Si besoin, vous pourrez d’ailleurs glanés des renseignements pour votre séjour à l’Office de tourisme situé dans l’ancienne église du village. Derrière la boulangerie (qui propose aussi de bonnes glaces artisanales), près du pont où coule la Lerre, vous pourrez vous balader le long de la baie et garder un œil sur le Mont-Saint-Michel. Un spot idéal pour le goûter.

En continuant un peu plus loin, à pied ou en reprenant la voiture, vous pourrez également vous promener sur la côte, de la Pointe du Grouin du Sud jusqu’au bec d’Andaine.

Balade sur la plage dans la baie du Mont-Saint-Michel ©Etpourtantelletourne.fr
Visite en famille de la Ferme des Cara-Meuh  ©Etpourtantelletourne.fr
Balade en famille dans la baie du Mont-Saint-Michel : la pointe du Grouin ©Etpourtantelletourne.fr

Découverte de la Ferme des Cara-Meuh

Sur recommandation de l’Office de tourisme et située à quelques minutes de notre logement, la Ferme des Cara-Meuh propose des visites en accès libre. Il suffit de suivre les petites traces de pas et les panneaux explicatifs pour arpenter la ferme. Les filles ont adoré cette rencontre avec les animaux, notamment avec les veaux. Le « poulailler » est également plutôt étonnant : il s’agit d’un bus de ville ! La ferme des Cara-Meuh produit essentiellement du lait bio pour la fabrication de caramels. Et, parole de gourmands, ils sont délicieux !

Ce fut un chouette moment avec les enfants (malgré le vent et le froid de ce jour-là !).

Visite en famille de la Ferme des Cara-Meuh  ©Etpourtantelletourne.fr

Visite d’Avranches

C’est notre dernier jour dans la Manche. Le froid est toujours là. La météo semble également être triste de notre départ imminent… et le soleil a laissé place aux nuages !

Nous visitons alors plus brièvement que prévu la vieille ville d’Avranches. Nous suivons l’itinéraire recommandé par l’Office de tourisme : nous passons par l’ancienne cathédrale détruite lors de la Révolution, nous déambulons dans les ruelles médiévales, nous montons au château, puis nous nous rendons à la Basilique Saint-Gervais. C’est dans celle-ci qu’est conservée (sur votre droite après l’entrée) une relique bien particulière : il s’agit du crâne de Saint-Aubert, l’évêque d’Avranches qui a fondé le Mont-Saint-Michel au VIIIe siècle.

Après cette visite rapide, il est désormais temps de reprendre la route pour rentrer. Les vacances sont terminées. Et celles-ci, à seulement 1 heure de route de chez nous, furent très chouettes.

Les bons plans de notre séjour dans la Manche

Comment aller dans la Manche ?

Nous étions pour ces vacances dans le sud du département, plus précisément à 1 h 30 de Caen, 1 heures de Rennes et à moins de 4 heures de Paris en voiture.

Si vous avez prévu de venir ici en train, plusieurs gares desservent les lieux indiqués ici : Granville, Pontorson – Mont-Saint-Michel, Avranches et Coutances. Pour information, comptez un peu plus de 3 heures en train pour faire Paris > Granville. Si besoin, n’oubliez pas de consulter également nos bons plans pour réserver votre billet de train au meilleur prix.

Où dormir dans la Manche ?

Pour cette semaine de vacances, nous avons loué une grande maison familiale. Nous avons ainsi logé chez Jacques dans une maison sur 3 niveaux avec 5 chambres. Si besoin, il y a même des gites attenants avec d’autres chambres. De quoi loger une grande famille ! La maison est située dans un petit hameau sur la commune de Dragey-Ronthon. Les étages ont été rénovés tout récemment avec beaucoup de goût. Et tout est très bien équipé. On s’approprie vite la maison pour de bons moments en famille. Pour le logement complet, comptez 130 € la nuit.

Nous étions très bien situés, à moins d’une heure du Mont-Saint-Michel et à moins d’une heure de route de tous les autres lieux vus pendant notre séjour. C’était très appréciable de profiter du calme de la campagne et d’avoir tant de jolies choses à voir à proximité.

Par ailleurs, pour trouver de chouettes logements, nous vous conseillons vivement de faire un tour sur la plateforme GreenGo. Celle-ci sélectionne des hébergements authentiques et responsables en France. Et il y a quelques pépites à découvrir !

Enfin, si besoin, vous pouvez également et facilement comparer ci-dessous les prix et disponibilités des hébergements dans la région :

Booking.com

Où manger dans la Manche ?

Nous étions sur place pendant la crise sanitaire de la Covid-19 et malheureusement tous les restaurants étaient fermés. Nous vous conseillons toutefois la boulangerie de Genêts pour leurs glaces artisanales et leurs délicieuses pâtisseries (et pratique, celle-ci est ouverte 7/7j !).

Comment se déplacer dans la Manche ?

Une voiture vous sera très pratique pour relier les différents lieux cités dans cet article. À vrai dire, nous avons été surpris par la taille de ce département tout en longueur. En 1 heure de route jusqu’à Gouville-sur-Mer, nous avions parcouru à peine la moitié du département. Mais point positif, ça nous fera une bonne excuse pour revenir découvrir le nord du département.

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.