Christmas time in Bruxelles ☃

Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr

Cette année, après Nuremberg en 2009 et Londres en 2010, nous avons filé à Bruxelles le temps d’un week-end pour nous mettre dans l’ambiance des fêtes de Noël. À cette occasion, un parcours de 2 km, « Plaisirs d’hiver », se déploie dans les rues de la capitale européenne avec le traditionnel marché de Noël, une grande roue, une patinoire, un spectacle sons et lumières, etc. L’ensemble des festivités et des animations, qui dureront jusqu’au 5 janvier 2014, sont d’ailleurs recensées sur le site www.plaisirsdhiver.be.

Avec des températures très fraîches en ce début décembre, nous avons souvent gardé nos mains bien au chaud dans nos poches et nous avons finalement peu sorti l’appareil photo. En tout cas, nous gardons en tête l’atmosphère festive et chaleureuse – qui peut difficilement de toute façon se retranscrire en photo – qui flottait dans les rues bruxelloises ce week-end là.

Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous avons profité de ce week-end bruxellois pour découvrir quelques édifices et quartiers renommés de la capitale. En vrac sur les photos ci-dessous, nous avons donc flâné, entre deux averses, devant les étalages et les boutiques des antiquaires (quartiers Marolles et le Grand Sablon), admiré les bâtiments royaux (quartier du Coudenberg), les galeries royales Saint-Hubert et l’architecture flamande de la somptueuse Grand-Place qui croule sous les ornements et les dorures (quartier de l’Ilot Sacré).

Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous prenons maintenant le métro (le seul aller/retour en transport de ce week-end) pour nous rendre au plus près de l’Atonium (Square de l’Atonium à Laeken, métro L6, arrêt Heysel). Érigé pour l’Exposition universelle de 1958, l’édifice aux neuf boules aurait dû être démonté après l’événement. Il représente un atome grossi 165 milliards de fois ! Nous n’avons pas pris le temps de monter à l’intérieur mais les sphères accueillent aujourd’hui des expositions et celle au plus haut offre une vue panoramique sur Bruxelles (entrée à 11 € par personne).

Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous continuons ensuite en direction du Centre belge de la bande dessinée (20, rue des Sables). L’entrée est à 8 € par personne. Dans un magnifique bâtiment de l’Art nouveau (les anciens magasins Waucquez), 4 000 m² sont consacrés au neuvième art. Il y a tout un parcours enrichissant sur la création d’une BD, du croquis à l’impression. Nous avons flâné quelques heures dans le centre en compagnie de Tintin, Spirou, Gaston Lagaffe, des Schtroumpfs, etc. Par ailleurs, dans les rues bruxelloises, de nombreuses peintures représentent ces héros sur des murs entiers. Berceau de la bande dessinée, Bruxelles concentre la plus forte densité de dessinateurs et scénaristes au km² de par le Monde et produit 40 millions d’albums par an !

Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr

Enfin, nous ne pouvions pas quitter Bruxelles sans faire un petit coucou au célèbre Manneken Pis (littéralement « le gamin qui pisse » en néerlandais). Nous avons été surpris par la petite taille de cette statue de bronze, haute d’une cinquantaine de centimètres seulement ! La fontaine qui accueille le petit garçon, symbole de l’indépendance d’esprit des bruxellois, est située à l’intersection de la rue de l’Étuve et de la rue du Chêne.

Nous avons également été saluer sa petite sœur, la Jeanneke Pis, un peu moins connue mais tout aussi atypique. Elle est cachée dans le fond d’une impasse derrière de grands barreaux de fer (impasse de la Fidélité).

Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2013 ©Etpourtantelletourne.fr

Les bons plans

Un guide édité par Travual.fr détaille également des promenades incontournables à faire à Bruxelles : à télécharger ici.

Y aller. Avec le Thalys, la capitale européenne est à seulement 1 h 20 de Paris (départs depuis la gare du Nord). Le trajet aller/retour démarre à 44 € par personne avec des tickets Prem’s. La gare de Bruxelles est située au sud ouest de la ville à 20 min à pied de la Grand-Place. En voiture, comptez 3 h 30 heures de trajet depuis Paris et 28 € de péage aller/retour.

Y dormir. L’hôtel Bristol Stéphanie**** (groupe Thon) est situé sur l’avenue Louise (où se trouve les boutiques de luxes). Les chambres sont spacieuses et propres, la literie est très confortable. Un espace fitness et un sauna sont accessibles aux clients de l’hôtel (fermés pour rénovation lors de notre passage). Un parking gratuit est également à disposition. La wifi gratuite est disponible depuis tout l’hôtel (et en accès filaire depuis les chambres). Le petit-déjeuner, à 27 euros, est correct mais pas exceptionnel pour le prix ! Pour une nuit, comptez minimum 60 € pour une chambre standard. Pour bénéficier d’un tarif préférentiel, nous avons réservé ici via le site VeryChic qui propose des réductions de dernières minutes sur des hôtels de luxe.

Y manger. Les spécialités belges ne manquent pas en matière de gastronomie : les moules, les frites, les huîtres, la bière, les gaufres, les spéculoos, les carbonnades flamandes (viande mijotée), etc. Pour apprécier une vue panoramique sur toute la ville, rendez-vous au 10e étage du musée des instruments de musique près de la Place Royale (2, rue Montagne de la Cour). Une brasserie y est installée. Les plats sont sans plus mais la vue est agréable. L’ancien siège de la guilde des Boulangers accueille aujourd’hui un café, Le Roy d’Espagne, au décor historique située sur la Grand-Place. Dans un tout autre style, Pistolet-Original (le nom d’un petit pain rond légèrement fendu) est une épicerie haut de gamme qui propose également un concept de petite restauration avec la mise en avant de producteurs locaux (rue Joseph Stevens dans le quartier du Sablon).

S’y déplacer. Le cœur de ville de Bruxelles est assez concentré et peut entièrement être traversé à pied. Du moins, nous l’avons facilement arpenté sans prendre les transports en commun. Un ticket valable sur le réseau STIP (bus, tram et métro) coûte 2 € à l’unité. Pour un trajet aller/retour effectué dans les 24 heures, le prix du ticket est de 3,70 €. Des Villo!, l’équivalent du Vélib parisien, sont également à disposition dans le centre bruxellois. Néanmoins, une grand partie du centre-ville étant pavée, il n’est – à notre avis – pas aisé de circuler sans craindre un mal de fesses à la fin de la journée !

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

Un commentaire sur “Christmas time in Bruxelles ☃

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.