Séjour en Martinique #1 ● Fort-de-France et le Jardin de Balata

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Pour sortir de la grisaille de l’hiver, nous sommes partis sous le soleil tropical de l’île de la Martinique à la fin de ce mois de mars 2014 : dix jours de visites entre découvertes, randonnées, plages et immersion dans la vie locale.

En voyage vers l’Inde, c’est Christophe Colomb qui découvre l’île en juin 1502. L’histoire fut ensuite marquée par l’esclavagisme et le commerce triangulaire, les guerres coloniales, l’éruption de la Montagne Pelée en 1902 et les catastrophes climatiques. Plus favorablement, la Martinique c’est aussi le cœur d’une activité agricole luxuriante et gourmande, les belles plages aux allures de cartes postales, la faune et la flore abondantes, les températures tropicales 365 jours par an et la chaleureuse ambiance créole. Une destination idéale pour quelques jours de détente au soleil !

Fort-de-France

Pour commencer, nous démarrons notre visite par Fort-de-France, chef lieu du département de la Martinique. Pour nous rendre dans la « capitale » de l’île, nous avons emprunté une navette maritime au départ de l’Anse à l’Âne, un quartier du village des Trois Ilets situé juste en face, à l’opposé de la baie de Fort-de-France. Avec un départ toutes les heures, ce bateau nous emmène directement dans le cœur de la ville et nous évitons ainsi les embouteillages, très fréquents aux abords de l’agglomération. Une fois débarqués, nous déambulons à pied dans le centre-ville historique, entièrement accessible sans moyen de transport, en reliant les principales curiosités touristiques à travers les rues colorées. Pour nous suivre facilement dans cette découverte de Fort-de-France, nous avons rapidement réalisé la carte ci-dessous. Chacun des points renvoient aux photos et aux descriptifs notés juste après. La visite de la ville se fait rapidement, nous ne sommes restés que deux heures sur place avant de reprendre le bateau pour le sud de l’île.

Bonne visite :-)

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

La cathédrale Saint-Louis, dans son état actuel, date de 1891. Elle a été reconstruite plusieurs fois après différents séismes, incendies et catastrophes naturelles. L’intérieur de la nef est entièrement peint et les ouvertures sont nombreuses pour aérer le bâtiment. Elle est située rue Victor Schoelcher, en prolongement de l’embarcadère où les navettes maritimes effectuent les trajets entre l’Anse Mitan, l’Anse à l’Âne et Fort-de-France.

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.frFort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Sous les grandes halles, à l’angle des rues Blénac et Isambert, le marché local accueille les résidents et les touristes. Sur les étalages, on trouve principalement des épices, des fruits et légumes, des fleurs tropicales et des objets divers de souvenirs. Il est ouvert du lundi au samedi de 6 h à 15 h. Quelques rues plus loin, nous nous dirigeons vers le marché aux poissons (rue François Arago) où l’odeur est soudainement moins attirante !

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.frFort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Depuis le marché aux poissons, nous revenons tranquillement en déambulant à travers les rues Jules Monnerot, Gabriel Péri et Henri Barbusse où de vieilles maisons authentiques colorées ont été conservées.

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.frFort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous arrivons maintenant devant l’ancien Hôtel de Ville reconverti depuis 1970 en théâtre municipal. L’actuelle mairie est aujourd’hui située, boulevard du Général de Gaulle, dans des locaux plus grands. Aimé Césaire, maire de la ville de 1945 à 2001 et maire à titre honorifique de 2001 à 2008, y conserva toutefois son bureau de fonction jusqu’à son décès en 2008.

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous reprenons notre promenade vers l’ancien Palais de Justice (rue Victor Schoelcher). L’espace regroupe aujourd’hui les ateliers artistiques du service municipal des actions culturelles. Sur le parvis, se dresse la statue de Victor Schoelcher, homme politique français reconnu pour avoir appuyé l’abolition définitive de l’esclavage en 1848.

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Avant de rejoindre l’embarcadère pour nous rendre de l’autre côté de l’île, nous faisons une dernière halte devant l’imposante bibliothèque Schoelcher, située à l’angle nord de la place de la Savane (parc municipal). Victor Schoelcher légua sa collection de 10 000 livres au Conseil général de la Martinique sous condition que ces œuvres soient accessibles à tous et servent en particulier à l’instruction des anciens esclaves noirs. Construite par Pierre-Henri Picq, le même architecte que la cathédrale Saint-Louis, la bibliothèque ouvre ses portes en 1893, date de la mort de son bienfaiteur. Pour la petite anecdote, la bibliothèque est d’abord exposée à Paris en 1887 avant d’être démontée puis remontée à Fort-de-France ! Les salles intérieures sont ouvertes au public et nous vous conseillons d’entrer dans la première partie du bâtiment pour admirer l’œuvre architecturale et les grandes rangées de livres qui se hissent sur plusieurs étages.

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Sur le trajet du retour, depuis le bateau, nous apercevons le Fort Saint-Louis. Bâti sous le règne de Louis XIV pour protéger le lieu des invasions coloniales, le fort change de « nationalité » plusieurs fois avant de revenir définitivement français en 1814. Le site est classé monument historique en 1973 et remplit toujours ses fonctions de base navale militaire. Il est néanmoins ouvert au public lors de visites guidées et lors des journées du patrimoine en septembre et de la Marine nationale en avril.

Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Fort-de-France 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Le Jardin de Balata

À quelques kilomètres de Fort-de-France, en partant vers le Nord de l’île (en direction de Morne Rouge), se trouve le Jardin de Balata dans lequel nous avons fait une petite halte. Jean-Philippe Thoze, passionné d’horticulture, a ouvert son jardin personnel en avril 1986 au public. Sur deux hectares, organisé autour d’une habitation créole typique, le parc répertorie une centaine de fleurs et plantes tropicales. Entre les arbres, à 15 mètres de hauteur, des ponts suspendus ont été installés et nous permettent d’admirer le panorama sur la baie de Fort-de-France et les pitons du Carbet. La visite à travers cette flore insulaire est agréable mais nous regrettons le prix d’entrée élevé (13,10 € par personne) pour 1 h 30 de visite. Seuls des panneaux (placés au raz du sol) donnent les indications sur les plantes et fleurs rencontrées. La visite manque ainsi d’animation et de pédagogie mais est une étape touristique quasi-incontournable dans la découverte de la Martinique.

Jardin de Balata 2014 ©Etpourtantelletourne.frJardin de Balata 2014 ©Etpourtantelletourne.frJardin de Balata 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Jardin de Balata 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Jardin de Balata 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Jardin de Balata 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Jardin de Balata 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Les bons plans

Y aller. Pour rejoindre la Martinique, plusieurs départs en vols directs sont disponibles depuis Paris. Quatre compagnies françaises se partagent le marché : Air France, Air Caraïbes, Corsair et XL Airways. Les prix débutent à partir de 398 € l’aller/retour en période creuse quelque soit la compagnie choisie. Lors des vacances scolaires, les tarifs peuvent monter à près de 1 000 € ! Le vol dure 9 heures à l’aller et 8 heures au retour. Nous avons profité des offres intéressantes proposées lors de ce mois de mars pour voyager avec Air France. Les services à bord sont de qualité (écran interactif, collations, boissons fraîches à volonté, plaid et oreiller mis à disposition gracieusement) et les plateaux repas offrent même une petite fiole de rhum !

Y dormir. Nous étions logés par de la famille juste à proximité. Nous n’avons donc pas de bons plans pour le logement à Fort-de-France !

Y manger. Nous sommes restés seulement deux heures en matinée à Fort-de-France. Nous n’avons pas eu l’occasion de tester des restaurants sur place.

S’y déplacer. Depuis l’Anse Mitan ou l’Anse à l’Âne, situées aux Trois Ilets, une navette maritime vous emmène directement au cœur de Fort-de-France. Un départ a lieu toutes les heures de 5 h 50 à 18 h 50 pendant la semaine (horaires spécifiques le week-end). Le tarif est de 5 € pour l’aller ou 7 € pour l’aller/retour par personne (tickets à se procurer directement à bord). Le réseau Mozaïk assure ensuite les transports en bus dans toute l’agglomération. Le ticket unitaire est à 1,25 €, le pass Crusoé est à 3,60 € pour des trajets en illimités sur la journée. Pour vous rendre aux Jardins de Balata, vous devez emprunter le bus n° 25, direction et arrêt « Jardin de Balata ». Si vous restez dans le centre historique de Fort-de-France (décrit dans cet article), vous pouvez effectuer tous vos déplacements à pied très facilement.

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

● ● ●
Les étapes de notre séjour :

Séjour en Martinique #1 ● Fort-de-France et le Jardin de Balata
Séjour en Martinique #2 ● Le Nord Caraïbes
Séjour en Martinique #3 ● La Presqu’île Sainte-Anne
Séjour en Martinique #4 ● Le Sud Caraïbes

15 commentaires sur “Séjour en Martinique #1 ● Fort-de-France et le Jardin de Balata

    • Les couleurs de la Martinique sont flamboyantes en effet et multiples entre la végétation et les paysages de plages ou de montagnes ! Plus de photos et de couleurs à venir sur nos prochains articles ;)

  1. de tout ce que j’avais entendu je n’avais pas forcément envie si j’allais en Martinique d’aller à Fort de France & tes photos me font bien remettre en question ce que je pensais :)
    Très chouette !!!!

    • La visite de Fort-de-France ne prend pas beaucoup de temps (nous sommes restés seulement 2 h sur place) et ce serait dommage donc de ne pas y faire une halte lors d’un voyage en Martinique !
      Merci pour ton commentaire Amélie :) À bientôt !

  2. C’est sympa de voir un article de ce style sur son ile. Contente que la Martinique t’ai plu :) de plus les photos sont magnifiques :) bisous

  3. belles photos et beaux textes mais on ne voit pas les êtres humains qui sont le plus souvent le premier intérêt d’un pays…

    • Merci Marc. Il est parfois difficile de prendre les gens en photos (question de droits d’images en plus…). Et les martiniquais sont des français comme les autres ;-)
      Merci en tout cas encore pour cette belle découverte de la Martinique ! À très bientôt :-)

  4. Très beau article sur ma capitale, je me rend compte que je n’y fais presque plus attention, à toutes ces choses typiques. J’ai hâte de lire la suite, et de trouver des idées pour quand je rentrerai pour des vacances.
    Bonne continuation

    • Merci pour ce commentaire. C’est vrai, c’est souvent lorsqu’on est trop près qu’on ne fait plus attention aux choses, aux lieux ou aux gens qui nous entourent… à tord bien souvent !
      Nos prochains articles sur la Martinique arrivent très vite :) À bientôt !

  5. Je ne m’attendais pas à ce style pour illustrer votre séjour ! Je trouve qu’il manque un peu de personnalisation. C’est un peu trop site touristique mais c’est peut-être cela à quoi vous pensiez pour partager vos vacances en Martinique. Quant à ta remarque sur le commentaire de Marc, on peut toujours demander aux gens s’ils veulent bien être photographiés ; je pense aux petites marchandes du marché, notamment, qui nous appellent si souvent « doudou ».
    En tout cas, bonne continuation ! c’est tout de même une très bonne approche de Fort-de-France et ses environs.

  6. Pingback: Vos plus beaux clichés de la Martinique #2 | Carnet de Ti' Piment

  7. Pingback: Vos plus beaux clichés de la Martinique #3 – Carnet de Ti' Piment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.