Un week-end sur les routes de Normandie ● Giverny

Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Pour l’anniversaire de Gwénaëlle, juste avant les fêtes pascales, Victor a préparé en cachette un week-end en amoureux. Il distribuait ainsi, petit à petit, des papiers avec des indications sur le déroulé de la journée. Première mention : faire une valise…

Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Vous pouvez suivre l’histoire de ces petits papiers en suivant le hashtag #WEanniversaire sur les réseaux sociaux !

Reprenons le récit de ce chouette week-end d’anniversaire. Nous partons ainsi en direction de Giverny, première ville étape de ces 4 jours en Normandie. Après un peu plus d’une heure de trajet (en train puis en bus), nous arrivons sous la pluie dans ce joli village, d’un peu plus de 500 habitants, où de nombreux peintres impressionnistes ont posé leurs valises et leurs chevalets à la fin du XIXe siècle.

Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.frGiverny 2015 ©Etpourtantelletourne.frGiverny 2015 ©Etpourtantelletourne.frGiverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le premier peintre à s’installer ici est Claude Monet en 1883. Sa maison est entourée d’un joli jardin fleuri qu’il réaménage entièrement. Dix ans après, il fait creuser le bassin aux nénuphars dans le fond de sa propriété (accessible aujourd’hui via un passage souterrain). Il y passera alors de longues heures à peindre les célèbres tableaux « Nymphéas » que nous avons déjà eu l’occasion de voir par deux fois au musée de l’Orangerie à Paris (une visite que nous vous recommandons si ce n’est pas déjà fait).

Ici, en accédant au site (9,50 € l’entrée – 84, rue Claude Monet), nous découvrons l’univers de Monet en entrant dans son intimité à travers la visite de la maison où il a vécu jusqu’en 1926, date de sa mort. Malgré que la saison ne soit pas idéale pour la floraison des jardins, les couleurs sont déjà tout de même bien présentes avec les tulipes, les jonquilles, les cerisiers en fleurs et un tas d’autres fleurs printanières. C’est magnifique. Nous reviendrons très certainement pendant la saison estivale pour admirer ces jardins autrement.

 Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.frGiverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.frGiverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Pour échapper aux averses, nous nous réfugions ensuite dans le musée des impressionnismes (7 € l’entrée – 99, rue Claude Monet). Celui-ci a ouvert ses portes en 2009 et accueille, tour à tour, des expositions temporaires sur les différents peintres qui ont marqué ce courant artistique.

Nous avons ainsi découvert l’univers d’Edgar Degas. Nous déambulons à travers les œuvres du peintre : ses paysages, ses retranscriptions des scènes de vie et ses recherches sur le corps en mouvement (notamment à travers le corps des danseuses). Une jolie exposition à voir jusqu’au 19 juillet 2015. Elle laissera place, pour la suite de l’été, à des photographies du jardin de Monet par le regard de 5 photographes contemporains.

Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.frGiverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Pour le dîner, nous nous sommes attablés au restaurant étoilé Le Jardin des Plumes. Nous avons d’abord été charmés par la bâtisse, une belle maison typique de la Normandie. L’intérieur nous a un peu moins plu (parce qu’on s’était fait une idée (trop ?) précise d’un « jardin », des « plumes » et des représentations que ça aurait pu donner) mais il est tout de même très joli, avec une décoration où le moderne côtoie l’ancien. Si nos pupilles ont été comblées, nos papilles se sont, elles, régalées (nous avons pris différents plats pour goûter un peu de tout) : carbonara de légumes de saison, œuf confit et parmesan / sot l’y laisse de poulet fermier, condiment chèvre, poire et crème de céleri / skrei juste cuit, premières asperges à l’andouille de Vire et sauce verte de Chausey / canard rôti de chez M. Burgaud, lentilles aux noisettes et brocoletti / plateau de fromages / fondant aux airelles, litchis et mangoustans au sésame. Miam !

Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous avons conclu cette belle journée par une nuit dans une des nombreuses chambres d’hôtes du village, la Pluie de Roses, tenue par un couple charmant. Le matin, un copieux et délicieux petit-déjeuner, servi sous la belle verrière, nous a permis de reprendre des forces avant de continuer vers une nouvelle ville de Normandie…

Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Giverny 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Les bons plans

Y aller. Depuis la gare Saint-Lazare de Paris, empruntez le train en direction de Vernon – Giverny. Le trajet se fait en TER et donc les prix sont sensiblement les mêmes quelque soit la période où vous réservez vos billets. Comptez ainsi un peu moins de 30 € pour l’aller/retour par personne et 1 heure de train. À la gare de Vernon, empruntez maintenant le bus pour vous rendre jusqu’au village (8 € l’aller/retour payable uniquement en espèces). Si vous vous rendez à Giverny en voiture (1 h 15 de route depuis Paris), de grands parkings gratuits sont disponibles à l’entrée du village pour vous stationner facilement. Vous trouverez toutes les informations concernant votre trajet jusqu’à Giverny sur le site Internet du village.

Y dormir. De très nombreux hôtels, gîtes ou chambres d’hôtes sont présents à Giverny. Élisabeth et Philippe vous accueillent chaleureusement dans leur belle demeure du siècle dernier, La Pluie de Roses, située au 14 rue Claude Monet. Nous avons passé la nuit dans la chambre “Arlequinade“, à la décoration romantique. Rien à redire sur la propreté ou la literie (avec un grand lit) confortable. La wifi se capte bien. Le petit-déjeuner, proposé sous forme de buffet sucré/salé, était délicieux (allez, s’il faut trouver un seul petit bémol : nous aurions aimé avoir des viennoiseries en plus)(oui, nous sommes gourmands). Tout était parfait lors de notre passage. Malgré le mauvais temps, nous avons aussi pris le temps de flâner quelques instants dans le grand parc arboré qui entoure la maison. C’est très sympa. Nous avons été séduits et nous vous recommandons l’arrêt ici pour votre escapade à Giverny. Pour une nuit, comptez 130 € la chambre pour 2 personnes, petit-déjeuner compris.

Y manger. Plusieurs restaurants sont présents à Giverny, et ce pour tous les prix, de la brasserie, à la crêperie, au restaurant étoilé. Nous nous sommes ainsi fait plaisir (nous étions ici à l’occasion de l’anniversaire de Gwénaëlle) en réservant une table au restaurant Le Jardin des Plumes, récompensé d’une étoile au Michelin (1, rue du Milieu). Vous avez pu apprécier le menu et quelques photos ci-dessus. Encore une fois, la magie du chef Eric Guérin a opéré. Nous nous sommes régalés avec des plats tout en finesse. Un joli moment. Rien à redire sur le service. Les prix du menu démarrent à 32 € (midi) ou 45 € (soir et week-end).

S’y déplacer. Le village de Giverny est vraiment tout petit. Une grande rue principale, la rue Claude Monet, qui traverse entièrement le village et quelques petites rues adjacentes composent le tout. Soit, environ 2 km d’un bout à l’autre. Vous pouvez ainsi aisément visiter le village à pied.

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

6 commentaires sur “Un week-end sur les routes de Normandie ● Giverny

  1. Ça avait l’air d’être un super début de week end ! Je note tous vos bons plans car nous avons prévu d’y aller cet été au moment de la floraison des nénuphars ;)

    • Oh oui, je confirme que c’était un chouette début de WE (et la suite était top aussi ^^) !
      C’est vrai que les jardins doivent être encore + beaux en été ! On va très certainement y retourner aussi à cette occasion :)
      Et tu peux noter toutes nos adresses citées ici car ce sont là aussi de belles découvertes !

      Merci pour ton commentaire et bonne soirée à toi.
      Bises,
      Gwénaëlle

  2. J’aime tellement Giverny ! :) Ma saison préférée pour y aller est le moi de mai, le jardin est couvert de pivoines et il y a déjà des nymphéas dans l’étang.

  3. Bonjour , merci pour vos commentaires, je suis passionné de peinture , et ça fait longtemps que je voulais visiter Giverny , ça sera pour le mois de mai avec une amie , je pensais faire ça sur 3 jours..!!
    Giverny , Honfleur..donc je vais me renseigner pour faire ce voyage en train ou en bus..!! j’habite Trévoux près de Lyon , bien cordialement

  4. Je vous invite à voir mes photos pour savoir à quoi ressemble Giverny en juillet sous un beau soleil :) Néanmoins, je ne connaissais pas le musée des impressionnistes ni la chambre d’hôte, le petit déj sous la verrière, ca doit être super agréable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.