Séjour en Martinique #2 ● Le Nord Caraïbes

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Après un premier aperçu de la Martinique à Fort-de-France, nous continuons notre route vers le nord de l’île. Nous nous dirigeons vers la ville de Saint-Pierre, l’ancienne capitale économique, tristement connue pour avoir été dévastée lors de l’éruption volcanique de la montagne Pelée en 1902.

Saint-Pierre, l’ex « petit Paris des Antilles »

Les premiers colons s’établissent en 1635 à Saint-Pierre. Très vite, la ville se développe grâce à l’industrie sucrière et au commerce des esclaves. Le port de Saint-Pierre attire alors des navires et de riches négociants du monde entier. Surnommée le Petit Paris, la ville était la capitale économique et culturelle de toutes les Antilles. Le 8 mai 1902, malgré les nombreux présages géologiques, les habitants ne sont pas convaincus de l’importance du danger et restent sur place. La montagne explose. En quelques secondes, toute la ville est rasée. L’incendie, entretenu par l’épaisse couche de cendres, durera plus de 100 jours… Près de 30 000 personnes y trouveront la mort…

Aujourd’hui, Saint-Pierre a été reconstruite sur les décombres de l’ancienne ville. Les vestiges, témoins de l’incident volcanique, sont devenus des attraits touristiques. Nous nous sommes ainsi rendus à l’office de tourisme (rue Victor Hugo) pour récupérer une carte des principaux monuments à voir. Puis, nous avons relié, à pied, les bâtiments qui se trouvent au cœur de la ville. Avec la chaleur, privilégiez cette visite en matinée (et pensez à prendre de la crème solaire) ! L’ancienne église et la rue Monte-au-Ciel, situés un peu plus loin, sont accessibles en voiture (il est possible de se garer juste devant les vestiges de l’église). Un petit train, le CyParis Express – que nous n’avons pas testé – parcourt la ville et permet de découvrir ces principaux lieux avec les explications d’un guide (départs à 11 h 00 et à 14 h 30 depuis les ruines du figuier, 15 € par personne).

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.frNord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.frNord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Visite de la distillerie Depaz

Après cette visite de Saint-Pierre, nous nous rendons à quelques kilomètres vers la distillerie Depaz (depuis la sortie nord de Saint-Pierre, dans le quartier du Fort, prendre la D10 sur un peu moins de 2 km). Celle-ci est ouverte gratuitement au public (du lundi au vendredi de 10 h à 17 h et le samedi de 9 h à 16 h) pour une visite auto-guidée à travers les ateliers de production et les bâtiments traditionnels qui composent une rhumerie. Après l’entrée, et le temps de s’habituer à la forte odeur de l’alcool, nous suivons le chemin rouge dédié aux visiteurs. Cerné d’un côté par la mer Caraïbes et de l’autre par la montagne Pelée, c’est un site magnifique qui s’offre à nous.

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Comme beaucoup d’exploitations, l’habitation, fondée par Jacques Duparquet, gouverneur de la Martinique, produit d’abord de l’indigo et du tabac avant de se tourner vers la culture de la canne et de se transformer en sucrerie. Au XIXe siècle, elle devient une distillerie et, au début des années 1900, elle est l’une des 15 rhumeries de la région qui font la prospérité de Saint-Pierre. Le 8 mai 1902, le site est entièrement rasé par l’éruption du Mont Pelé. Depuis Bordeaux où il fait ses études, Victor Depaz apprend le décès de tous les membres de sa famille dans cet incident. De retour en Martinique, il entreprend de reconstruire la distillerie. Quinze ans après, à la date symbolique du 8 mai 1917, la distillerie Depaz ouvre ses portes. Victor Depaz fait également construire un vaste réseau de canalisation d’eaux pour produire de l’énergie et fait édifier, en 1920, le (splendide) Château Depaz, réplique exacte de l’ancienne habitation de l’époque.

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.frNord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

La visite (comptez environ 1 h 30) se termine par la boutique de souvenirs où une dégustation de rhum est offerte (et où nous avons acheté quelques bouteilles pour faire des cadeaux !). Point important aussi que nous tenons à souligner tant il est rare, le parcours est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite (et donc aux poussettes) ! Nous vous recommandons vivement cette visite !

Plages et coucher de soleil depuis les anses Couleuvre et Céron

Après la visite de la distillerie, nous filons en fin d’après-midi vers l’Anse Couleuvre pour profiter de la plage et admirer le coucher du soleil. L’accès à l’anse se fait via une route unique très étroite et très zigzagante (suivre la route côtière vers le nord après le bourg du Prêcheur). À l’extrémité, un petit parking est disponible pour les premiers arrivants. Ensuite, les voitures se garent directement le long de la route et ne permettent parfois plus le croisement de deux véhicules ! Bref, il n’est pas aisé d’y accéder. Un petit chemin piétonnier, passant par les ruines d’une ancienne distillerie, nous emmène ensuite vers la belle plage au sable gris. Très peu rassurés à l’idée de refaire la route en sens inverse de nuit, nous décidons de reprendre le volant juste après avoir fait quelques photos sur la plage. Nous nous arrêtons alors à l’Anse Céron, située juste avant le passage sinueux de la route côtière, pour admirer le coucher du soleil. Les pieds dans l’eau, nous terminons cette journée devant un joli spectacle.

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.frNord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Pour la nuit, on nous a conseillé une chambre d’hôtes « Chez l’agriculteur » que nous recommandons à notre tour si vous passez la nuit du côté de la commune du Prêcheur. Les chambres donnent directement sur le Mont Pelé et, au petit-déjeuner, vous profiterez d’une belle vue sur la mer des Caraïbes. Plus d’informations en bas de cet article à la rubrique « Y dormir ».

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Sur la route…

De retour vers le sud de l’île, nous marquons une pause à Fonds-Saint-Denis, un joli petit village rural. Tout près de l’église, se trouve notamment un monument aux morts surplombé par une statue représentant le plus petit soldat de France. Nous nous dirigeons ensuite vers le canal de Beauregard (ou canal des Esclaves), dont le départ en randonnée est situé tout en bas de Fonds Mascret. Mais, il est déjà 13 heures et l’unique restaurant situé à proximité est fermé le lundi ! Nous nous risquons donc pas à emprunter le chemin qui indique une randonnée de 3 h aller/retour le ventre vide ! Dommage… À savoir que cette balade suit le cours d’eau et qu’il faut circuler, à certains endroits, sur un muret large de 30 cm seulement et surplombant des ravins de plus de 100 mètres. À déconseiller fortement aux personnes sujettes aux vertiges !

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

En continuant sur la D1, à 1 km environ avant d’arriver au carrefour de Deux-Choux, nous nous arrêtons pour admirer la cascade du Saut du Gendarme. On y accède par une cinquantaine de marches à descendre, en 5 minutes facilement. Tout autour, l’espace est aménagé et en fait un lieu idéal pour pique-niquer au milieu de la forêt tropicale. La cascade, haute de dix mètres, se jette dans un petit bassin qui permet de se baigner dans une eau bien fraîche.

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Randonnée « La trace des Jésuites »

La randonnée pédestre de la Trace des Jésuites est l’une des plus pratiquées en Martinique. Nous avons emprunté le chemin depuis la route D1 depuis Gros-Morne en direction de Deux-Choux. Un emplacement, sur la gauche, permet de garer sa voiture à environ 1 km avant l’entrée du chemin qui se situe sur la droite (un plan du sentier est installé juste devant). La randonnée descend vers la rivière du Lorrain puis remonte vers l’autre extrémité qui se trouve sur la route de la Trace (N3) entre Deux-Choux et Morne-Rouge. Il n’est pas possible de faire une boucle du fait de l’éboulement de la route D1 entre Deux-Choux et Gros-Morne et il faut donc faire demi-tour pour retourner au point de départ (ou placer une voiture à chacune des extrémités du chemin). Pour bien comprendre, n’hésitez pas à consulter une carte routière en amont !

Nous descendons dans la forêt tropicale humide où la végétation luxuriante nous entoure : fougères arborescentes, balisiers, orchidées, gommiers blancs, etc. Arrivés à la rivière, sans franchir le gué, nous tournons à droite en longeant le cours d’eau. Après une vingtaine de mètres, nous arrivons dans un endroit magnifique où la rivière forme une petite « piscine » d’un bleu turquoise et entourée d’une végétation qui ombrage tout le site. L’endroit idéal pour pique-niquer et faire une pause à mi-parcours (2,5 km et environ 1 h de marche jusqu’ici) avant de revenir sur nos pas pour récupérer la voiture.

Pensez à prendre de bonnes chaussures, de l’eau et une bombe anti-moustiques !

Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr Nord Caraïbes 2014 ©Etpourtantelletourne.fr

Les bons plans

Y aller. Deux grandes routes permettent de relier le nord de l’île. D’un côté, vous pouvez longer la mer des Caraïbes depuis la route N2 ou emprunter la route de la Trace (N3) qui coupe au travers de la forêt tropicale. Comptez une trentaine de minutes pour relier Fort-de-France à Saint-Pierre sans compter les nombreux arrêts que vous ferez pour admirer les points de vue ! De chaque côté, la route est sinueuse et parfois très étroite. Une voiture est forcément nécessaire pour circuler et rejoindre les différents lieux cités dans cet article.

Y dormir. La chambre d’hôtes « Chez l’agriculteur » que nous avons loué pour la nuit est située sur la commune du Prêcheur (juste après avoir passé Saint-Pierre, en direction du Prêcheur, traversez le quartier de la Pointe La Mare. À l’entrée du bourg, prenez à droite la rue montante vers le « Morne Folie »). Les chambres sont propres et spacieuses et permettent d’accueillir 4 personnes. Un accès wifi est disponible depuis la terrasse de la maison de l’habitant. Un petit déjeuner (jus de fruits, thé, café, pain, beurre et confiture) est proposé pour 2,50 € par personne. Comptez 35 € la nuit pour une chambre.

Y manger. Dans le bourg du Prêcheur, le restaurant Chez Alice (tenu par la sœur des propriétaires de la chambre d’hôtes) propose une cuisine locale et est située au bord de la plage. On choisit un plat à la carte entre 20 et 25 € avec une entrée et un dessert du jour inclus (mais qui ne sont pas précisés). Le service est un peu lent et pas très commerçant (une première serveuse nous offre un apéro et une seconde nous les fait payer à la fin du repas…). Malgré cela, les plats sont bons, copieux et établis avec des produits frais et locaux.
À Saint-Pierre, nous avons déjeuné à La Vague, un restaurant « de plage » avec une jolie vue sur la mer. C’est un restaurant touristique qui propose un menu du jour à 16 € ou à 25 € (incluant tous deux, apéro, entrée, plat et dessert). La cuisine proposée est correcte.

S’y déplacer. Une voiture est indispensable pour se déplacer entre les différents points touristiques évoqués dans cet article. Dans les villes, des parkings gratuits sont souvent disponibles. Il est ensuite possible de circuler à pied… sans oublier la crème solaire !

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

● ● ●
Les étapes de notre séjour :

Séjour en Martinique #1 ● Fort-de-France et le Jardin de Balata
Séjour en Martinique #2 ● Le Nord Caraïbes
Séjour en Martinique #3 ● La Presqu’île Sainte-Anne
Séjour en Martinique #4 ● Le Sud Caraïbes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.