Séjour en Grèce ● La naturelle Naxos

Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Après l’île de Santorin, nous débarquons maintenant sur Naxos. Nous restons ici 2 jours. Pour certains, Naxos est l’île la plus belle des Cyclades. C’est en tout cas la plus grande et la plus haute de l’archipel. La plus riche aussi. Naxos profite en effet de ses exploitations de vignes, d’oliviers et des carrières de marbre.

Chora

Le ferry nous dépose au port, quasiment au cœur de la ville. Sur notre gauche, nous apercevons le temple d’Apollon. Nous continuons sur notre droite, le long du front de mer et de ses bars et nombreux commerces qui lui font face. Au-dessus, se dresse la vieille ville (Old Market) et le château (Kastro) où nous allons pour nous perdre dans les jolies ruelles très photogéniques…

Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous partons maintenant vers la presqu’île de Palatia, où est situé le temple d’Apollon. La porte des Naxiens, appelée Portara, est le seul élément achevé de ce sanctuaire commencé au VIe avant J.-C. sous le règne de Lygdamis. Nous faisons ainsi le tour de cette imposante porte laissée ainsi, entourée des blocs de marbre qui n’ont jamais trouvés leur place finale.

De l’autre côté, un peu en hauteur sur cette presqu’île, la vue sur la ville et les montagnes environnantes est magnifique. Nous sommes ainsi revenus par deux fois ici pour apprécier la vue à différents moments, sous des temps différents.

Naxos, Chora, Temple d'Apollon 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Chora 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Sur le reste de l’île…

Pour cette deuxième journée sur place, nous avons loué une voiture afin de nous éloigner de Chora et découvrir un peu plus les terres de Naxos… Si vous allez sur place, voici le petit itinéraire que nous avons fait précisément avec les petits villages que nous avons traversés : Chalki > Filoti > mont Zaas > Apiranthos > Stavros Keramotis > temple de Déméter > plage d’Agios Ioannis.

Cet aperçu au cœur des champs d’oliviers est magnifique ! Nous n’avons pas forcément pris le temps de nous arrêter dans chacun des villages par manque de temps mais c’est une jolie virée que vous pouvez prévoir sur 2 ou 3 jours, le temps de faire sereinement cette visite champêtre…

Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le mont Zaas

Du haut de ces 1 001 mètres d’altitude, le mont Zaas domine l’île et nous avons une vue à 360° sur tout le littoral et les îles alentours. C’est absolument magnifique.

Sur le guide Évasion que nous avons avec nous, nous lisons que l’ascension est un must, qu’il ne faut absolument pas la rater et qu’elle est « assez facile » ! Hop, c’est parti. Nous enfilons nos chaussures et nous partons sur le chemin de pierre. Trop facile ! Puis nous montons, nous montons, nous montons, nous escaladons les rochers… Il est midi. Le soleil est au zénith et la randonnée se durcit pas après pas. Nous atteignons tout de même le sommet ! Nous sommes soulagés… Devant nous, il y a une femme au ventre arrondi. Non, non, nous ne rêvons pas, elle est enceinte. Et de l’autre côté ? Oh, un couple d’une soixantaine d’années… (Loin de nous, l’idée de vouloir faire des clichés mais… euh… comment ils ont fait ? Mince, quoi. Nous sommes en sueurs, nous !!!). Alors, on ouvre de nouveau le guide et on lit… jusqu’au bout : « La descente par la grotte de Zas est déconseillée : au point le plus pentu, le sentier disparaît dans les broussailles… ». Ah ah ah. Nous avons donc pris le mauvais chemin. La pente raide au lieu du chemin « assez facile ». Sauf que la voiture est en bas de ce chemin, par là où nous sommes montés… et donc ils nous faut redescendre par ici ! Grrrr !

Alors, pour vous aider (parce que notre mauvaise expérience pourra au moins vous servir pour trouver le bon chemin directement) : le (vrai) départ s’effectue de la chapelle d’Agia Marina, à 3,8 km de Filoti sur la route de Danakos. Prenez le sentier à droite puis, lorsque celui-ci s’incurve, quittez-le et grimpez (2 heures l’aller/retour, 400 mètres de dénivelé).

Naxos, Mont Zaas 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Mont Zaas 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos, Mont Zaas 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le temple de Déméter

Au milieu des vallées d’oliviers, nous continuons maintenant vers le temple de Déméter. Celui-ci est situé à 3 km de Sangri. Le musée présentant des reconstitutions du temple et de la basilique est ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 8 h 30 à 15 heures (entrée gratuite). Nous sommes arrivés bien après l’heure de fermeture mais le site reste tout de même accessible. L’accès se fait via un petit sentier goudronné. Une petite dizaine de minutes après, nous voilà face aux pierres et aux colonnes de marbre restantes de cet édifice érigé en 530 avant J.-C. Il fut ensuite transformé en église puis en monastère au cours du VIe siècle.

Naxos, Temple de Demeter 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le cap rocheux d’Angali

Nous terminons cette découverte de Naxos par un petit tour près des plages du Sud-Ouest de l’île. Le cap rocheux cache des petites criques de sable fin devant une mer d’un bleu turquoise magnifique. À noter que ces criques sont aussi appréciées et fréquentées par les nudistes. Nous nous arrêtons notamment à celle d’Agios Ionnis pour un petit plongeon. Elle se trouve en contrebas d’un hôtel de luxe inachevé. Il faut donc contourner celui-ci pour profiter du calme (luxueux lui aussi) qui règne ici. Un peu plus loin, la plage d’Alyko est décrite comme l’une des plus belles de l’île.

Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Naxos 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Notre découverte de Naxos se termine ainsi… mais les vacances ne le sont pas car nous partons le lendemain en direction d’une île totalement différente mais tout aussi incontournable : Mykonos !

Pour vous repérer plus facilement dans l’archipel des Cyclades, nous avons récapitulé nos déplacements sur la petite carte qui suit :

Naxos 2015, Carte Cyclades ©Etpourtantelletourne.fr

Les bons plans

Y aller. Naxos ne dispose pas d’aéroport ou de port international. Vous devrez forcément arriver ici par une liaison nationale. L’île est centrale sur l’archipel des Cyclades et vous pouvez facilement vous rendre et y accéder depuis les autres îles alentours. À titre d’information, entre Santorin et Naxos, comptez 42 € pour 2 h 30 de trajet avec la compagnie Blue Star Ferries. Entre Naxos et Mykonos, comptez 28,50 € pour 1 heure de trajet avec SeaJet 2. Les billets s’achètent facilement dans les guichets dédiés présents en ville (vous pouvez vérifier en amont les tarifs sur Direct Ferries). Par contre, soyez larges sur les horaires car les ferries sont très souvent en retard. Si la mer est virulente (le vent souffle souvent fort ici), pensez également à prendre un cachet si vous êtes sujets au mal de mer. À votre arrivée, le port de Naxos est situé au cœur de la ville et, si besoin, vous pouvez réserver une navette avec l’hôtel où vous avez réservé s’ils proposent ce service.

Y dormir. L’hôtel familial Anatoli est situé un peu à l’écart de la ville, à 20 minutes à pied du port. À notre arrivée du ferry, la propriétaire attendait sur le parking attenant et nous avons donc bénéficié de la voiture pour nous y rendre (n’hésitez pas en fait à leur envoyer un petit message pour leur indiquer votre heure d’arrivée, ils viendront également vous chercher !). Les chambres sont propres et la grande salle de bain a été rénovée depuis peu. La literie manque un peu de confort (les matelas étaient un peu durs). Mais le gros point positif de cet hôtel est qu’il dispose d’une belle piscine et d’un espace assez sympa autour du jardin. La wifi ne se capte pas toujours très bien (dès qu’on connectait plusieurs appareils en même temps). Le petit-déjeuner est servi sous forme de buffet. Celui-ci est très varié mais pas forcément très qualitatif. Pour une nuit, comptez 75 € pour 4 personnes. Un bon rapport qualité/prix.

Y manger. À Chora, la taverne To Kastro est située sur les hauteurs de la vieille ville avec une jolie vue sur la mer. Les plats servis sont bons, sans plus. L’adresse est très fréquentée et le service est très lent !
Le restaurant Irini’s fait face au port, le long de la promenade. Les prix sont un peu plus élevés mais les portions sont généreuses. Mention toute spéciale aux tomates farcies délicieuses pour 6,50 €. Le service est efficace. Un petit dessert (pour nous, ce fut de la pastèque) et le digestif sont offerts. Le couvert est à 1 € par personne (non indiqué sur la carte).
Un peu plus loin, nous avons également testé un restaurant dont le nom n’était écrit qu’en grec et que nous pouvons donc retranscrire ici (il était juste à côté de l’enseigne évoquée ci-dessous) ! Il sert de délicieux jus de fruits frais à déguster à tout moment de la journée ainsi qu’une petite restauration rapide (pas vraiment dans le service par contre alors qu’il n’y avait pas grand monde en terrasse ce jour-là) avec des crêpes et une salade du jour très bonne (salade de fruits secs, croûtons et fromages grecques).
L’enseigne Aktaion (pastry boutique), bâtiment mitoyen à l’adresse ci-dessus, propose des glaces savoureuses. Les prix ne sont par contre pas indiqués et face aux saveurs on ne peut que craquer (et c’est 2 € la boule donc !).

À Filoti, le restaurant Platsa est située sous les grands platanes de la place principale. La cuisine est simple, sans prétention mais délicieuse, pour un prix très raisonnable (l’addition était de 44,50 € pour 4 plats, 4 boissons et 2 desserts). Le service est tout aussi sympathique. Un amuse-bouche et le digestif sont offerts. Une belle adresse que nous recommandons !

S’y déplacer. Pour explorer l’île de Naxos, en dehors du centre-ville de Chora (qui peut se faire à pied ou à vélo), la location d’une voiture vous sera nécessaire. Nous avons loué celle-ci directement sur place. Les loueurs se trouvent sur le port et nous avons demandé à trois d’entre eux pour comparer les prix (et les disponibilités). Nous avons ainsi loué auprès de Fun Car & Rides pour une voiture 4 places (catégorie petite) pour 30 € la journée. Si besoin, les plages du Sud-Ouest sont également desservies par bus depuis Chora (achat des billets à la station centrale, face au port).

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager, laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

4 commentaires sur “Séjour en Grèce ● La naturelle Naxos

  1. Encore merci de nous avoir invité à lire vos articles sur la Grèce lors de notre départ dans les Cyclades. Ils nous ont donné l’eau à la bouche avant même d’y être :-)
    Et merci également pour le bon tuyau concernant le départ de la balade vers le mont Zaas. Sans cela, nous aurions très certainement connu la même « mésaventure » que vous ^^

  2. merci pour ce beau travail
    nous sommes famille Canadienne 4 personnes (2 ados)
    (au stade de la planification du voyage…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *