Paris ● Au fil des Expositions universelles…

Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Après avoir découvert l’Exposition universelle de Milan en juin dernier, nous avons eu envie de partir sur les traces de celles qui ont marqué Paris… Depuis 1855, Paris a accueilli six Expositions universelles ! Toutes ont transformé la ville et ont laissé de jolis symboles. Le plus connu de tous étant la tour Eiffel, construite à l’occasion de l’Exposition universelle de 1889 !

Le temps d’une journée, nous avons donc arpenté Paris en suivant la trace des monuments emblématiques de toutes ces Expositions. Un parcours de 6 km que vous pouvez refaire à votre tour en suivant la petite carte ci-dessous (n’hésitez pas à cliquer pour l’agrandir). Les petits numéros vous renvoient aux bâtiments à découvrir dans cet article.

Parcours Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

La première Exposition universelle s’est tenue à Londres en 1851, puis le concept s’est exporté aux quatre coins du globe. Si avant elles avaient lieu de manière aléatoire, elles se déroulent, depuis 1995, tous les cinq ans et pour une durée maximale de six mois. Elles sont des vitrines pour les réalisations industrielles et technologiques des pays participants (chacun ayant son propre pavillon). Chaque édition propose ainsi un thème différent. Les Expositions universelles ont « un but principal d’enseignement pour le public, faisant l’inventaire des moyens dont dispose l’homme pour satisfaire les besoins d’une civilisation et faisant ressortir dans une ou plusieurs branches de l’activité humaine les progrès réalisés ou les perspectives d’avenir ».

L’organisation d’une Exposition universelle, accompagnée souvent de travaux et projets d’urbanisme colossaux, transforme les villes et leur donne une identité : la tour Eiffel et le métro à Paris, l’Atonium à Bruxelles, la Biosphère et le métro à Montréal

À Paris, l’Exposition universelle de 1900 a particulièrement marqué la ville telle qu’on la connait aujourd’hui grâce aux emblèmes construits à cette occasion (certains devant être éphémères)…

Vue panoramique exposition universelle 1900 Paris, expositions universelles 2015

« Vue panoramique de l’exposition universelle de 1900 » par Lucien Baylac
source : Wikimedia

La gare d’Orsay (1900)

Notre parcours dans Paris débute ainsi à la gare d’Orsay (point n° 1 sur la carte). Construite à l’occasion de l’Exposition universelle de 1900, elle accueillait les visiteurs et les délégations étrangères qui arrivaient à Paris.

Le trafic ferroviaire y disparaît totalement en 1958 et devint, sur une idée de Valéry Giscard d’Estaing, le musée des arts que l’on connait aujourd’hui.

Gare d'Orsay, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Gare d'Orsay, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Devant l’édifice, nous trouvons trois statues monumentales d’animaux et six statues représentant les continents qui ornaient autrefois la façade du palais du Trocadéro. Ce dernier, construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1878, a disparu en 1937 lors de la construction du palais Chaillot (on revient dessus un peu plus loin…).

Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Ces six statues de femmes sont des allégories des six continents : l’Amérique du Nord, l’Afrique, l’Europe, l’Asie, l’Océanie et l’Amérique du Sud (dans l’ordre de gauche à droite et de bas en haut sur nos photos ci-dessous). N’hésitez pas à aller voir les détails ornant les statues de vos propres yeux !

Statues continents, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Statues continents, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le musée d’Orsay
Adresse : 1, rue de la Légion d’Honneur • 7e arrondissement
Accès : RER C • Musée d’Orsay
Ouverture : du mardi au dimanche de 9 h 30 à 18 h 00 (21 h 45 le jeudi)
Tarif : 11 € en plein tarif
www.musee-orsay.fr

*

La porte de Binet (1900)

Aujourd’hui disparue du paysage parisien, la porte de Binet se trouvait Place de la Concorde (point n° 2 sur la carte). Elle a été réalisée par René Binet pour l’Exposition universelle de 1900. Il voulait construire un emblème « qui n’a jamais été fait en architecture, une architecture de couleur et de lumière ». Il y a ainsi inclus un système d’électricité unique en son genre.

Porte Monumentale de l'Exposition universelle 1900, porte de Binet

« Entrée Concorde » par William Henry Goodyear
source : Wikimedia

Place de la Concorde, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

La place de la Concorde
Adresse : place de la Concorde • 8e arrondissement
Accès : M° 1 / 8 / 12 • Concorde
Ouverture : en permanence !
Tarif : gratuit !

*

Le Petit et Grand Palais (1900)

Le Grand Palais des Beaux-Arts est édifié à partir de 1897 pour l’Exposition universelle de 1900 (point n° 3 sur la carte). Comme l’indique la devise notée sur le fronton de l’aile ouest, « Monument consacré par la République à la gloire de l’art français », il a pour vocation d’accueillir les grandes manifestations artistiques officielles de Paris.

Juste en face, le Petit Palais accueille dès 1902 une collection permanente de l’Antiquité à la fin 19e siècle. Tous deux sont aujourd’hui des grands lieux de la culture parisienne.

Grand Palais, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Petit Palais, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le Petit et Grand Palais
Adresse : avenue Winston Churchill • 8e arrondissement
Accès : M° 1 / 13 • Champs-Élysées – Clémenceau
Ouverture : en fonction des expositions
Tarif : en fonction des expositions
www.petitpalais.paris.fr • www.grandpalais.fr

*

Le pont Alexandre III (1900)

Inauguré pour l’Exposition universelle de Paris en 1900, le majestueux pont était destiné à symboliser l’amitié franco-russe (point n° 4 sur la carte). La première pierre fut ainsi posée par le tsar Nicolas II de Russie, l’impératrice Alexandra Fedorovna et le président français Félix Faure.

Pont Alexandre III, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Pont Alexandre III, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le pont Alexandre III
Adresse : avenue Winston Churchill • 8e arrondissement
Accès : M° 1 / 8 / 13 / RER C • Champs-Élysées – Clémenceau / Invalides
Ouverture : en permanence !
Tarif : gratuit !

*

La passerelle Debilly (1900)

La passerelle est construite sur la décision du commissaire général de l’Exposition universelle de 1900, Alfred Picard, afin de permettre et faciliter la circulation des visiteurs (point n° 5 sur la carte). Ceux-ci pouvaient ainsi rejoindre aisément chaque rives de la Seine où se trouvaient les pavillons des différents pays présents (à voir sur l’illustration tout en haut de l’article).

Passerelle Debilly, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr Passerelle Debilly, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

La passerelle Debilly
Adresse : accès via l’avenue de New York et le quai Branly • 7e arrondissement
Accès : RER C • Pont de l’Alma
Ouverture : en permanence !
Tarif : gratuit !

*

Le palais de Tokyo (1937)

Le palais de Tokyo (point n° 6 sur la carte) est construit pour l’Exposition universelle de 1937. Il y présente une rétrospective de l’art français depuis le Moyen Âge mais sa véritable inauguration date de 1947, lors du retour des collections déplacées lors de la Seconde guerre mondiale.

Palais de Tokyo, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le palais de Tokyo
Adresse : 13, avenue du Président Wilson • 16e arrondissement
Accès : M° 9 • Iéna / Alma – Marceau
Ouverture : tous les jours (sauf le mardi) de midi à minuit
Tarif : 10 € en plein tarif
www.palaisdetokyo.com

*

Le palais du Trocadéro (1878)

Construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1878, il doit ensuite être détruit. Le bâtiment est finalement conservé pendant une cinquantaine d’années. Mais son délabrement progressif et la mauvaise acoustique de sa grande salle ont eu raison de lui : les orchestres le délaissent et il est démantelé en 1935…

Palais du Trocadéro, Paris exposition universelle 1878

« The Trocadero, Exposition Universal, 1900, Paris, France »
source : Wikimedia

Le palais de Chaillot (1937)

Construit à la place du palais du Trocadéro, le palais de Chaillot se dévoile lors de l’Exposition universelle de 1937. Il reprend l’ossature de l’ancien édifice, notamment les ailes et les verrières et la fondation des colonnades.

Le Palais de Chaillot accueille aujourd’hui le Musée maritime d’un côté et la Cité de l’architecture et du patrimoine de l’autre.

Palais Chaillot, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Le palais de Chaillot
Adresse : 1, place du Trocadéro • 16e arrondissement
Accès : M° 6 / 9 • Trocadéro
Ouverture : en fonction des expositions
Tarif : en fonction des expositions
www.citechaillot.fr

*

La tour Eiffel (1889)

Imaginée par Gustave Eiffel, sa tour est beaucoup décriée pendant sa construction (point n° 8 sur la carte). Mais, à l’ouverture de l’Exposition universelle de 1889, le public peut grimper sur la Tour de 300 mètres (le nom de la tour Eiffel à cette époque), elle connait alors un succès populaire immédiat. Environ deux millions de curieux s’y presseront pour monter sur le monument qui est le plus haut du Monde.

Pour rendre son œuvre pérenne, Gustave Eiffel avait pris les devants en lui donnant un potentiel scientifique. Il y multiplie et finance lui-même diverses expériences. Comme il s’agit du point le plus élevé de Paris, la tour devient vite indispensable (et permet de capter des messages décisifs pendant la Première guerre mondiale). Les parisiens l’adoptent. La tour Eiffel devient le symbole qu’on connait aujourd’hui et, finalement, on imagine mal ce que Paris serait sans cette tour emblématique…

Tour Eiffel, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

La tour Eiffel
Adresse : Champ de Mars • 7e arrondissement
Accès : M° 6 / RER C • Bir-Hakeim / Champ de Mars – Tour Eiffel
Ouverture : tous les jours de 9 h 30 à 23 h 00
Tarif : 17 € en plein tarif pour accéder au sommet avec l’ascenseur
www.toureiffel.paris

*

L’Île aux Cygnes et la statue de la Liberté (1937 / 1889)

Pour l’Exposition universelle de 1937, la section consacrée à la « France d’Outre-mer » est installée ici (point n° 9 sur la carte). L’île est, pour l’occasion, agrandie à l’aide de berges provisoires.

Une jolie promenade bucolique, au cœur de Paris, vous y attend aujourd’hui…

Ile aux cygnes, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

À sa pointe, l’île accueille, depuis l’Exposition universelle de 1889, une réplique de la Statue de la Liberté. Une œuvre dont nous avions déjà eu l’occasion de vous parler sur notre article « Un week-end new-yorkais à Paris« . Elle tournait alors le dos aux États-Unis pour faire face à la tour Eiffel. C’est lors de l’Exposition universelle de 1937 (évoquée ci-dessus) qu’elle a pris sa place définitive, tournée vers sa jumelle américaine.

Statue de la liberté, Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

LÎle aux Cygnes et la Statue de la Liberté
Adresse : accès via le pont de Grenelle • 15e arrondissement
Accès : M° 6 / 10 • Bir-Hakeim / Charles Michels
Ouverture : en permanence !
Tarif : gratuit !

*

Le métro parisien (1900)

Notre escapade sur les traces des Expositions universelles se termine… Il est temps de reprendre le métro, construit à l’occasion de l’une d’entre elles !

Sujet de plusieurs décennies de débat sur sa mise en place, c’est la détérioration des conditions de circulation dans Paris, l’exemple des capitales étrangères et l’approche de l’Exposition universelle de 1900 qui convainquent les autorités de lancer le projet. Un concours est lancé en 1899 par la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP) pour la réalisation des édicules (les « portes » d’accès aux stations). Véritables emblèmes, ils indiquent les entrées du métro aux visiteurs et habitants. Des trois qui subsistent aujourd’hui, seul celui de la Porte Dauphine (sur la ligne 2) est d’origine. Celui d’Abbesses (ligne 12) a été déplacé à cet emplacement en 1974. Celui de Châtelet (place Sainte-Opportune) a été reconstitué en 2000 pour le centenaire du métro.

PARIS Station du Métropolitain Plac de la Bastille, exposition universelle 1900

« Magasins Réunis 171 – PARIS – Station du Métropolitain – Place de la Bastille »
scanné par Claude_Villetaneuse

source : Wikimedia

Paris expositions universelles 2015 ©Etpourtantelletourne.fr

Notre itinéraire touche à sa fin. Nous avons pris beaucoup de plaisir à arpenter les rues de la Capitale sur les traces de toutes ces Expositions universelles. Chacune ayant marqué le paysage parisien. À votre tour maintenant de partir au gré de ces monuments de Paris…

Pour conclure, nous allons, encore une fois, faire un peu de propagande pour la candidature de Paris à l’organisation de l’Exposition universelle de 2025 !

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

11 commentaires sur “Paris ● Au fil des Expositions universelles…

  1. Chouette manière de découvrir Paris… J’ignorais que certaines de ces réalisations étaient des « restes » d’expositions universelles…

  2. Ton article fait écho à un livre de Maxime Chattam que j’ai dévoré et qui se passe sous fond de l’exposition universelle de 1900. Si ça t’intéresse c’est « Leviatemps » mais je te préviens, parfois faut bien s’accrocher…
    Chaque ville a conservé des « restes » de ses expositions passées et je trouve ça chouette!

  3. Magnifique! J’aurai aimé voir les deux qui ont aujourd’hui disparu, ils avaient l’air fous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.