5 jours en famille sur la côte basque sans voiture

Un long week-end en famille sur la côte basque sans voiture ©Etpourtantelletourne.fr

Pour les vacances de printemps, nous sommes partis de Bretagne en train pour deux semaines dans le sud de la France. Après avoir débuté notre séjour dans les Pyrénées-Orientales, nous avons ensuite posé nos valises sur la côte basque (en faisant d’abord une escale d’une journée à Carcassonne sur le trajet).

Que voir et que faire sur la côte basque en 5 jours et en famille ?

Pour découvrir la côte basque en famille (avec deux enfants de 7 et 5 ans pour nous), voici nos recommandations suite à cette petite semaine passée sur place :

  1. Bayonne
  2. Le sentier du littoral de Bidart à Saint Jean de Luz
  3. Saint-Jean-de-Luz
  4. Biarritz
  5. Bidart
Carte - week-end en famille sur la côte basque sans voiture ©Etpourtantelletourne.fr

Nos bons plans en famille sur la côte basque

Avant de vous partager le récit de ce séjour, voici les informations pratiques qui pourront vous être utiles pour organiser à votre tour un séjour sur la côte basque.

Comment aller sur la côte basque ?

Se rendre sur la côte basque en train

Pour éviter de longues heures de route, nous avons fait ce voyage en train depuis Carcassonne et Perpignan (où nous avions passé notre première semaine de vacances). Nous avons pris un TER jusqu’à Toulouse puis le train Intercités entre Toulouse et Bayonne pour 3 h 30 de trajet. Depuis Paris, il existe aussi un train de nuit jusqu’à Bayonne et un TGV pour moins de 4 heures de trajet.

Côté tarif, les billets débutent à 20 € en Intercités depuis Toulouse. Depuis Paris, il faut compter minimum 19 € en place assise ou 29 € en couchettes en train de nuit et 50 € en TGV INOUI. Pour réserver vos billets, n’oubliez pas de consulter également nos bons plans pour réserver votre billet de train au meilleur prix.

Se rendre sur la côte basque en voiture

En voiture, Bayonne se situe à 2 heures de Bordeaux (13 € de péages), 3 heures de Toulouse (23 € de péages), 6 h 30 de Rennes (40 € de péages) et 7 heures de Paris (72 € de péages).

Au passage, pour vous faciliter votre trajet et ne pas perdre de temps, pensez au badge Ulys qui vous permet notamment une voie réservée aux péages de toutes les autoroutes de France. Le paiement du péage se fait alors automatiquement (en les réglant en amont si vous le souhaitez avec vos chèques vacances !) et vous pouvez continuer tranquillement votre route.

Où dormir sur la côte basque en famille ?

Nous avons passé 5 nuits à Bidart, dans un appartement situé entre la gare de Guéthary et le village de Bidart et à proximité de la plage de l’Uhabia. Nous étions ainsi à 2 minutes de la plage à pied, 15 minutes de la gare et à 10 minutes du centre du village. Un lieu assez central pour notre séjour sur la côte basque. Le logement est situé au premier et dernier étage d’un petit immeuble (sans ascenseur). Sur 70 m², il dispose d’une cuisine ouverte sur le salon, de deux chambres ainsi que d’une terrasse. Côté tarif, nous avons payé 578 € pour ces 5 nuits.

Vous trouverez également des suggestions de logements dans la région par ici.

Où manger sur la côte basque avec des enfants ?

Nous avions choisi un logement avec une cuisine et nous avons donc profité de celle-ci pour une partie de nos repas. Nous avons aussi testé ces adresses :

  • Le Peak Burger bar (16, rue de la Gare à Bidart) : nous avons dîné dans ce restaurant le jour de notre arrivée à Bidart. Ils servent de très bons burgers, mais seulement 1 végétarien ! Comptez 12 € à 14 € le burger.
  • L’Oeuf Poché (16, rue de la Gare à Bidart) : situé juste à côté, nous avons brunché ici pour notre dernier jour de vacances par une journée grise et pluvieuse. C’était très bon !
  • Josie Factory (3 bis, rue Marengo à Bayonne) : un joli salon de thé avec de nombreux gâteaux et boissons vegan. Nous y avons pris un goûter lors de notre passage dans la ville.
  • Les glaces de Suzon (41 bis, rue Mazagran à Biarritz) : de très bonnes glaces à 3,5 € la boule et 5 € les deux boules, à proximité de la plage du Port-Vieux.

Comment se déplacer sur la côte basque sans voiture ?

Les trains desservent Bayonne, Biarritz, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz et Hendaye. En voyageant en famille, nous bénéficions du tarif « Tribu » nous permettant une réduction de 40 % sur le prix de nos billets (- 20 % pour 2, – 30 % pour 3 et jusqu’à – 50 % pour 5 voyageurs).

Des bus circulent également entre les différentes villes de la côte dont le n° 3 de Bayonne à Hendaye et le n° 44 de Bidart à Biarritz. Les billets sont à 1,20 € l’unité. Il existe aussi des billets à la journée pour 3,50 € ainsi qu’un tarif « p’tit groupe aller-retour » pour 5 personnes à 6,20 €. Les enfants de moins de 6 ans voyagent gratuitement. Vous trouverez les différents tarifs par ici.

Découverte de Bayonne en famille

Pour notre premier jour sur la côte basque, nous partons découvrir la ville de Bayonne. Nous nous y rendons en bus (n° 3) qui passe quasiment au pied de notre logement. Il nous emmène ainsi au cœur de la ville, au niveau de la place des Basques où se trouve l’office de tourisme. Pour information, il y a une aire de jeux dans le jardin botanique entre les remparts. Mais comme nous venions juste d’arriver, nous nous n’y sommes par arrêtés.

Le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP) Lapurdum

Nous commençons par un petit passage par à l’office de tourisme pour récupérer un plan de la ville. Puis nous débutons notre visite par le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP) Lapurdum. Il s’agit d’un établissement culturel où l’on peut voir une des nombreuses caves médiévales que compte la ville. 25° à l’extérieur, 13° à l’intérieur de la cave. La différence est assez impressionnante !

Il existe effectivement à Bayonne une centaine de caves construites entre le XIIIe au XVIe siècle, quand la ville était un grand port européen et prospère. Pendant la visite, des vidéos et des panneaux d’exposition permettent de mieux appréhender l’histoire de la ville basque.

Visiter Bayonne : les caves médiévales ©Etpourtantelletourne.fr

La cathédrale Sainte-Marie de Bayonne et son cloître

Nous poursuivons notre visite en découvrant l’extérieur et l’intérieur de la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne. Cette dernière est édifiée à partir du XIIIe siècle tout comme le magnifique cloître accolé. Ce dernier est accessible via la rue de Luc. Et, comme pour chaque cloître que nous visitons maintenant, nous y trouvons toujours un petit air de Poudlard.

Visiter Bayonne : cathédrale Saint-Marie ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Bayonne : cloître de la cathédrale Saint-Marie ©Etpourtantelletourne.fr

La vieille ville de Bayonne

Nous flânons maintenant dans les rues animées de la ville (principalement piétonnes et ça c’est plutôt chouette !) bordées de nombreuses maisons à colombages. Nous arrivons ensuite sur la place des halles, où nous longeons les bords de la Nive (la rivière qui traverse la ville).

La ville est très jolie et c’est très agréable de s’y promener ! Nous passons la rivière pour nous rendre dans le salon de thé Josie Factory pour un goûter gourmand. Puis nous nous dirigeons vers le quartier de la gare, en longeant une nouvelle fois les quais de la Nive et en franchissant le pont au-dessus de l’Adour (le fleuve où se jette la Nive).

Visiter Bayonne : balade sur les bords de la Nive ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Bayonne : maisons à colombages ©Etpourtantelletourne.fr

Parcours street art à Bayonne

Pour terminer cet après-midi, nous avions repéré qu’il y avait de nombreuses fresques de street art dans la ville (grâce à cette carte) et principalement situées près de la gare. Les filles aiment bien découvrir ces œuvres, c’est un peu comme une chasse aux trésors ! Celle-ci nous permet aussi de découvrir la très sympathique rue commerçante Sainte-Catherine et ses petites boutiques dont plusieurs friperies.

Pour rentrer, nous prenons un TER de Bayonne jusqu’à Guéthary (14 minutes) avant de rentrer à pied jusqu’à notre logement à Bidart.

Visiter Bayonne : street art autour de la gare ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Bayonne : petites boutiques rue Sainte-Catherine ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Bayonne : street art super héros ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Bayonne : street art boîte aux lettres de la gare ©Etpourtantelletourne.fr

Randonnée le long du sentier du littoral de Bidart à Saint-Jean-de-Luz

Pour notre deuxième jour, nous faisons exceptionnellement deux équipes pour la matinée. Les filles et Gwénaëlle partent en train. Victor part à pied le long du sentier du littoral. Nous nous rejoignons ensuite pour pique-niquer ensemble à Saint-Jean-de-Luz.

Depuis la plage de l’Uhabia où nous logeons, il y a une dizaine de kilomètres à parcourir à pied. La randonnée suit le GR le long de l’océan Atlantique. Entre plages et falaises, le sentier offre de magnifiques panoramas sur la côte basque. Si vous aimez marcher, nous vous le conseillons vivement. Avec des enfants, il faut qu’ils soient capables de marcher 10 kilomètres et gravir un peu de dénivelé.

Pour information, Victor a mis deux heures pour rejoindre la pointe de Sainte-Barbe depuis Bidart. Il n’y avait pas grand monde sur le chemin en cette matinée d’avril.

De leur côté, les filles ont mis seulement 8 minutes de TER (+ un peu de marche pour aller jusqu’à la gare de Guéthary puis jusqu’à la pointe Sainte-Barbe en flânant un peu dans la ville au passage). (Mais oui, nous sommes arrivées les premières à notre lieu de rendez-vous. ;) )

Visiter la côte basque : randonnée sur le sentier du littoral de Bidart à Saint-Jean-de-Luz  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la côte basque : plage sur le sentier du littoral de Bidart à Saint-Jean-de-Luz  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la côte basque : randonnée + + plage sur le sentier du littoral de Bidart à Saint-Jean-de-Luz  ©Etpourtantelletourne.fr

Saint-Jean-de-Luz et sa plage en famille

Nous nous rejoignons donc pour pique-niquer à la pointe de Sainte-Barbe, au niveau d’une aire de jeux légèrement ombragée avec une vue magnifique sur la baie de Saint-Jean-de-Luz. C’est le spot idéal pour une pause pique-nique en famille !

Après notre déjeuner et pour profiter du temps estival, nous allons ensuite à la grande plage de Saint-Jean-de-Luz pour une pause baignade et construction de château de sable ! L’activité préférée des vacances de nos filles !

Après cette pause (accompagnée d’une bonne glace du glacier Manuel Lopez), nous partons explorer la ville avec ses belles villas et maisons d’armateurs. Dans les rues, nous trouvons de nombreuses boutiques (dont les fameuses espadrilles basques !). Il flotte vraiment un air de vacances estival ! Notre balade nous mène jusqu’au port et sur la place Louis XIV. Ce dernier s’est d’ailleurs marié ici, à Saint-Jean-de-Luz, le 9 juin 1660 avec Marie-Thérèse d’Autriche, dans l’église Saint-Jean-Baptiste.

La fin de la journée approche. Il est temps pour nous de prendre un TER pour Guéthary. Nous n’avons pas eu le temps d’aller du côté de Ciboure et jusqu’au fort Socoa (de l’autre côté de la baie et faisant face à la pointe Sainte-Barbe) mais ça a l’air très beau également. Si vous avez plus de temps que nous, vous pourrez y faire un tour.

Visiter Saint-Jean-de-Luz : aire de jeux près de la plage - pointe Sainte-Barbe ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Saint-Jean-de-Luz : plage pointe Sainte-Barbe ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Saint-Jean-de-Luz : plages ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Saint-Jean-de-Luz : villas et maisons d'armateurs ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Saint-Jean-de-Luz : espafrilles basques ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Saint-Jean-de-Luz : port  ©Etpourtantelletourne.fr

Le quartier de Port-Vieux à Biarritz

Pour notre troisième jour sur la côte basque, nous continuons nos découvertes en partant du côté de Biarritz. Cependant, la gare ne dessert pas bien le centre-ville (elle se situe à 3 kilomètres du centre !). Nous décidons donc d’y aller en bus (n° 44). Celui-ci nous dépose à proximité du casino Barrière, au niveau de la Grande Plage.

Notre balade du jour commence en suivant la côte, en direction du port des pêcheurs. Nous passons de longues minutes à regarder les nombreux surfeurs sur les vagues de la Grande Plage. Nous décidons ensuite de pique-niquer sur la petite plage en contrebas du Rocher du Basta.

Après cette première pause, nous poursuivons en faisant halte devant le joli port des pêcheurs et ses crampottes, des petites cabanes de pêcheurs aux volets colorés. Certaines ont été transformées en restaurant. C’est un vrai petit coin de paradis ! C’est surprenant de trouver ce port pittoresque en plein cœur de Biarritz !

Nous suivons ensuite le chemin qui suit la côte escarpée, jusqu’au Rocher de la Vierge. Il s’agit d’un îlot relié au continent par une passerelle métallique. La vue tout le long du chemin vaut le détour ! De là, nous pouvons apercevoir la baie de Biarritz d’un côté et toute la côte basque filant vers le sud de l’autre. C’est magnifique !

Nous terminons notre balade en passant devant la plage du Port-Vieux et nous remontons la rue du Port-Vieux pour prendre un goûter aux Glaces de Suzon. Enfin, nous reprenons un bus vers Bidart pour aller à la plage de l’Uhabia à côté de notre logement.

Nous avons finalement exploré uniquement la côte du quartier de Port-Vieux. Si vous avez plus de temps, la balade le long de la Grande Plage jusqu’au phare a l’air également très sympa à parcourir.

Visiter la côte basque : quartier de Port-Vieux à Biarritz ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Biarritz : plage du rocher du Basta ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Biarritz : crampottes du vieux port ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Biarritz : passerelle vers le Rocher de la Vierge ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Biarritz : vue sur la côte basque ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter Biarritz : plage de Port-Vieux ©Etpourtantelletourne.fr

Bidart sous la pluie

Pour notre dernier jour sur la côte basque, la pluie s’invite ! Nous restons alors pour une matinée tranquille dans notre logement, avant d’aller bruncher à l’Oeuf Poché situé à une centaine de mètres. Lorsque nous sortons, la pluie cesse petit à petit. Nous en profitons pour partir explorer Bidart. Nous prenons le chemin qui longe la côte (accessible au niveau de la rue de l’Uhabia) jusqu’au Belvédère de Bidart. Malgré le temps venteux et légèrement pluvieux, nous apprécions la balade et ses vues sublimes sur la côte basque.

Nous rentrons par le cœur du village, en passant par la place Sauveur Atchoarena et le petit lavoir restauré en 1934 situé en contrebas. Nous filons ensuite nous remettre à l’abri et au chaud dans notre logement pour les dernières heures de ces vacances en famille.

Nous terminons ainsi notre séjour sur la côte basque. Il est maintenant temps de rentrer en TGV jusqu’à Rennes (via une correspondance à Paris).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.