Bruxelles au fil du temps et en bande-dessinée

Bruxelles au fil du temps et en bance dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Après une première découverte de Bruxelles lors des fêtes de fin d’année en 2013, nous avons de nouveau foulé le sol de la capitale belge à l’occasion du salon des blogueurs voyage #WAT16 qui a eu lieu début avril. Nous avions déjà participé à l’édition 2015 de ce salon à Ajaccio et ce fut, encore une fois, un chouette week-end avec un tas de partages et de rencontres entre passionnés du voyage.

Avant de commencer à vous raconter notre jolie balade dans Bruxelles, nous tenons à remercier ceux qui ont rendu ce séjour possible : Xavier et Florence Berthier, les organisateurs du salon (et toute l’équipe qui a œuvré dans les coulisses !), l’Office de tourisme de Bruxelles, l’hôtel Pullman où nous avons été logés et les partenaires qui ont fait de ce salon et de ces quelques jours une belle réussite.

Après deux journées de conférences et d’échanges pendant le salon, nous avons aussi eu l’occasion de (re)découvrir des lieux emblématiques de la culture belge, entièrement privatisés à notre attention : une soirée de gala au Centre belge de la bande dessinée (que nous avions visité en 2013) et un afterwork au Millennium Iconoclast Museum of Art (MIMA), un lieu atypique que nous avons découvert en avant-première et où les œuvres dédiées à l’art contemporain et à la culture 2.0 sont exposées dans une ancienne brasserie. Ne manquez pas de mettre ces deux musées sur votre to-do list lors de votre venue à Bruxelles !

Bruxelles Centre Belge de la BD 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Centre Belge de la BD 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Centre Belge de la BD 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Mima, Millenium Iconoclast Museum of Art 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Mima, Millenium Iconoclast Museum of Art 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Mima, Millenium Iconoclast Museum of Art 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Mima, Millenium Iconoclast Museum of Art 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Mima, Millenium Iconoclast Museum of Art 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Après cette petite parenthèse sur le salon des blogueurs voyage, partons maintenant découvrir la jolie ville de Bruxelles !

Pour cela, nous avons suivi Laura et Marc pour une visite guidée dans les rues chargées d’histoire de la capitale belge. Nous avons remonté le temps et nous avons appris un tas de petites anecdotes sur les illustrations des héros belges de bande dessinée qui ornent les murs de la ville. Vous êtes prêts ? On vous emmène avec nous pour cette balade printanière…

Bruxelles au fil du temps

En partant de la gare de Bruxelles-Midi, notre point de rendez-vous de ce dimanche matin, nous remontons le boulevard Stalingrad dans une ville encore endormie. C’est ici que passait l’ancienne voie de chemin de fer qui permettait l’accès au centre-ville. Au 19e siècle, Bruxelles était la deuxième puissance mondiale (après l’Angleterre) et les riches industries installées ici (dont la tapisserie et la dentelle étaient les spécialités) avaient besoin d’un vaste réseau de transports pour diffuser leur production à travers l’Europe.

Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles, Comme chez Soi 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Le temps défile et nous arrivons maintenant devant les remparts de la ville, construits au Moyen Âge et dont quelques vestiges sont encore visibles. L’emplacement de ces anciennes murailles délimite aujourd’hui le centre historique de la ville, aussi désigné « le Pentagone » de par sa forme géométrique.

Bruxelles fortifications 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles Marolles 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous sommes maintenant devant le Manneken Pis (à l’intersection de la rue de l’Étuve et de la rue du Chêne), le petit garçon qui fait pipi. Les légendes autour de cette statue ne manquent pas ! L’une d’elles raconte qu’à la suite d’une brouillade avec les anglais, Louis XIV fait raser la ville mais seul l’Hôtel de Ville reste debout car un enfant urine sur le boulet de canon qui lui était destiné et l’éteint alors. Quelque soit la légende, c’est aujourd’hui le symbole de l’indépendance d’esprit des bruxellois.

Bruxelles Manneken pis 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles printemps 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Au cœur du centre historique de Bruxelles, nous retrouvons la fascinante Grand-Place. Reconstruite entièrement après le bombardement de la ville en août 1695 puis restaurée à la fin du 19e siècle, son harmonie architecturale et ses dorures ne peuvent que retenir toute notre attention. Les doux rayons du soleil viennent se refléter sur les bâtiments et les mettent joliment en valeur… Nous flânons sur la place pavée et, pour prolonger ce moment, nous nous arrêtons déguster une délicieuse gaufre chez Dandoy (une adresse gourmande à ne pas manquer lors de votre passage) !

Bruxelles Grand Place 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles Grand Place 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles Grand Place 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Gauffre Maison Dandoy 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

À quelques pas de là, nous traversons maintenant les majestueuses Galeries royales Saint-Hubert. Inaugurés en 1847, ces trois passages commerciaux (la Galerie de la Reine, la Galerie du Roi et la Galerie des Princes) sont couverts par une jolie arcade vitrée. On y trouve notamment un tas de boutiques autour du chocolat, autre spécialité belge (décidément cette ville a des atouts bien gourmands et elle sait nous séduire !).

Bruxelles Galeries Royales Saint Hubert 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles Galeries Royales Saint Hubert 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Nous terminons ainsi cette matinée. Nous nous retrouvons autour d’une dégustation de bières, de fromages et de charcuteries au sein de l’établissement Moeder Lambic. Il faut bien reprendre des forces… un programme tout aussi riche en découvertes nous attend pour l’après-midi !

Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles Moeder Lambic 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Bruxelles en bande dessinée

Pour cette seconde partie de la journée, nous partons maintenant sur les traces du 9e art dont Bruxelles peut se vanter d’en être la capitale mondiale. Tintin est le premier à naître ici en 1929 sous le crayon d’Hergé. Spirou, le premier journal de bande dessinée belge, est apparu en 1938 puis Le Journal de Tintin en 1946. Ces deux magazines révélèrent les dessinateurs locaux et firent alors rayonner Bruxelles dans le monde de la bande dessinée (avec plus de 700 auteurs, la Belgique est le pays détenant la plus forte densité de dessinateurs au kilomètre carré !).

Au début des années 1990, pour réhabiliter certains quartiers et masquer des murs défraîchis, la ville, le Centre belge de la bande dessinée et une association locale décident de peindre des fresques géantes reprenant leurs héros de bande dessinée. Aujourd’hui, ce sont plus d’une cinquantaine d’illustrations qui sont disséminées sur les façades bruxelloises. Notre guide nous explique qu’elles ne sont pas placées au hasard : elles répondent souvent à l’architecture et/ou s’adaptent au nom de la rue ou du quartier par un petit clin d’œil.

Comme la bande dessinée met le dessin à l’honneur, nous allons simplement vous faire profiter ci-dessous de quelques photos glanées au fil de notre après-midi… Notre promenade a ensuite pris fin dans le quartier des Marolles, sur la place du marché où, pour la petite anecdote, le film « Les Aventures de Tintin : le secret de la Licorne » débute (Tintin y achète la fameuse maquette du bateau).

Pour faire quelques achats et repartir avec vos héros de bande dessinée, nous vous conseillons la librairie Brüsel (100, boulevard Anspach). Ne manquez pas non plus le Centre belge de la bande dessinée (20, rue des Sables) qui met le 9e art à l’honneur et où vous pourrez découvrir l’univers de tous ces héros belges : Tintin, les Schtroumpfs, Lucky Luke, Gaston Lagaffe, Blake et Mortimer, Boule et Bill, le Marsupilami…

Petit jeu : saurez-vous retrouver tous les noms des héros présents sur nos photos ? :)

Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.frBruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr Bruxelles, parcours fresques Bande Dessinée 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Le soir, après cette longue promenade dans les rues bruxelloises, nous avons repris des forces au sein de l’hôtel Pullman Brussels Centre Midi****. On vous donne tous les détails dans la partie « Y dormir » en bas de cet article mais on vous laisse juste apprécier quelques photos de l’établissement qui nous a accueilli pendant ces quelques jours : un endroit parfait, flambant neuf et avec une équipe au top et aux petits soins !

Hotel Pullman midi Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.frHotel Pullman midi Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.frHotel Pullman midi Bruxelles 2016 ©Etpourtantelletourne.fr

Avant de conclure, nous souhaitions vous parler d’un petit boitier qui nous a accompagné pendant ces quelques jours : BePocketWifi. Conçu par une start-up belge, celui-ci tient dans la poche et permet d’avoir une connexion wifi quelque soit l’endroit où vous vous trouvez (pour des personnes très connectées comme nous ce fut très pratique car, passés la frontière, nous n’avions pas de réseau téléphonique en Belgique).

Voilà, nous terminons ainsi notre article pour ce second week-end à Bruxelles. Et comme le veut le dicton : « jamais 2 sans 3 »… alors nous reviendrons certainement très vite pour profiter de la belle et douce vie bruxelloise encore une fois !

Les bons plans

Y aller. En train, Bruxelles se trouve à 1 h 20 de Paris (avec des départs réguliers du Thalys depuis la gare du Nord). Le trajet aller/retour en Prem’s démarre à 58 € par personne. Bon à savoir : depuis le 3 avril, Thalys propose une nouvelle offre low cost, IZY, entre Paris et Bruxelles pour 38 € l’aller/retour. D’ailleurs, pour avoir vos billets de train au meilleur tarif, n’oubliez pas de jeter un œil sur notre article dédié. Une fois sur place, la gare de Bruxelles-Midi est située au sud-ouest de la ville, à une vingtaine de minutes à pied de la Grand-Place. Vous pouvez également rejoindre Bruxelles en bus depuis plusieurs grandes villes de France avec OuiBus (billets à partir de 12 € l’aller). En voiture, par l’autoroute, comptez 3 h 30 heures de trajet depuis Paris.

Y dormir. L’hôtel Pullman Brussels Centre Midi**** (1, place Victor Horta) est idéalement situé au sein même de la gare de Bruxelles-Midi (une entrée est d’ailleurs accessible depuis la gare, en vous dirigeant vers la sortie Horta, juste après l’enseigne Häagen-Dazs). Le personnel est accueillant et très avenant. La wifi est gratuite et elle se capte très bien depuis tout l’hôtel. Les chambres sont spacieuses et propres (mention spéciale pour le grand lit très confortable !). Le petit-déjeuner est servi sous forme de buffet et propose un très large choix de mets en sucré comme en salé. Les plus gourmands apprécieront d’avoir aussi des spécialités belges proposées dès le matin avec gaufres, spéculoos et autres biscuits de chez Dandoy, etc. Pour les tarifs, vous pouvez réserver une chambre double à partir de 98 € la nuit (petit-déjeuner à 21 € par personne non inclus).

Y manger. Les belges sont des bons vivants et ce ne sont pas les spécialités qui manquent ici : moules, frites, huîtres, bières, gaufres, spéculoos, carbonnades flamandes, chocolats, croquettes aux crevettes, etc. Il y en a pour tous les goûts ! Ne manquez pas ces bonnes adresses : la Maison Dandoy (plusieurs boutiques au sein de la ville), le fournisseur officiel des spéculoos pour la famille royale, le bar Moeder Lambic (8, place Fontainas), le Délirium Café (4, impasse de la Fidelité), À la Bécasse (11, rue de Tabora), la boutique de chocolats de Pierre Marcolini (1, rue des Minimes), Tapas Locas (74, rue du Marché au Charbon), etc. Juste à proximité de la gare de Bruxelles-Midi, nous avons aussi testé le restaurant L’Inconnu (60, avenue Fonsny) qui offre un excellent rapport qualité / prix avec des plats typiques comme la carbonnade (12 €) ou le vol-au vent (11 €). Les boissons sont au prix de 2 € (ne demandez pas une bière comme l’a fait Victor, c’est un restaurant halal et ils ne proposent donc pas d’alcool !) et les desserts à 5 €. Le service est efficace et nous avons eu un bon échange en réservant notre table le soir-même via leur page Facebook ! Si vous avez l’occasion de vous rendre au sein du BEL, le tout nouveau Centre des congrès de la ville, nous vous recommandons le restaurant qui est situé au premier étage. Ils proposent chaque jour, entres autres, un copieux sandwich pour 3 € avec des produits bio et locaux.

S’y déplacer. Le cœur de Bruxelles est plutôt concentré et il peut aisément être traversé à pied. Si besoin, la ville est bien desservie par les transports en commun avec un vaste réseau de métro, tram et bus dont le ticket à l’unité coûte 2,10 €. Il existe également un pass à 7,50 € qui permet un nombre illimité de voyages pendant une période de 24 heures.

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

Les prestations citées dans cet article (découverte de la ville de Bruxelles avec l’Office de tourisme et les nuitées à l’hôtel Pullman) ont fait l’objet d’une réduction ou d’une gratuité dans le cadre d’un partenariat établi avec le salon des blogueurs voyage. Nous conservons néanmoins notre objectivité dans les propos cités ici.

6 commentaires sur “Bruxelles au fil du temps et en bande-dessinée

  1. Très chouette article!
    En tant que brusseleer comme on dit, j’ai l’habitude de faire découvrir ma ville à travers le parcours BD. Je trouve qu’il nous fait sillonner tant de quartiers aux ambiances différentes.

  2. Coucou !
    Toutes ces bandes-dessinées me rappellent mon enfance :) On en avait des dizaines !
    Tu conseillerais de passer combien de temps à Bruxelles pour avoir le temps de bien profiter de la ville ? Deux jours ça me parait très intense niveau programme.
    Merci ! Tatiana

    • Bonjour Tatiana,
      Oui la BD nous rappelle à tous notre enfance :)
      Pour visiter la ville, tout dépend de ton rythme et de ce que tu veux faire sur place. Pour faire le maximum sans se presser je pense que 3 jours sur place ce serait l’idéal !
      Bon week-end !

  3. J’aime beaucoup découvrir une ville avec un thème et c’est vrai que celui de Bruxelles sous le signe de la BD, c’est comme une évidence. Quelle belle ville !

  4. Pingback: Bruxelles, paradis de la bande dessinée - Taxi-Brousse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.