Visiter la Forêt-Noire en famille

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille ©Etpourtantelletourne.fr

Après cinq jours passés au sud de l’Alsace, près de Mulhouse puis cinq jours au milieu des plus beaux villages d’Alsace situés sur la Route des Vins, nous traversons maintenant le Rhin. Nous nous rendons en Allemagne, et plus précisément au cœur de la Forêt-Noire.

Nous passons ainsi tout d’abord la plaine d’Alsace jusqu’à la ville allemande de Fribourg-en-Brisgau. Nous prenons ensuite la route 31 puis la route 500 qui monte dans le Massif de la Forêt-Noire. Nous grimpons alors plus de 600 mètres, jusqu’à atteindre les 1 000 mètres d’altitude. Les paysages traversés nous mettent tout de suite dans l’ambiance : entre montagnes, lacs et forêts. Après 2 heures de route, nous arrivons à notre logement dans le petit village de Grafenhausen.

Où se trouve la Forêt-Noire en Allemagne ?

La Forêt-Noire en Allemagne se situe à la frontière de la France, juste de l’autre côté de Rhin. Il s’agit d’un massif montagneux semblable aux Vosges. En effet, les deux massifs résultent d’une même formation géologique qui s’est déroulée il y a plusieurs millions d’années. Ce phénomène a alors créé le fossé rhénan, où coule aujourd’hui le Rhin.

La Forêt-Noire fait partie de la région allemande de Bade-Wurtemberg. Elle mesure 140 km de longueur et 60 km de largeur, et s’étend sur 6 000 km². Son point le plus haut est le Feldberg, culminant à 1 493 mètres.

Quels endroits visiter en Forêt-Noire en famille ?

Pour découvrir la Forêt-Noire en famille (avec deux enfants de 5 et 3 ans pour nous), voici nos recommandations suite à cette petite semaine passée sur place :

Le Belchen

Pour cette première journée en Forêt-Noire, nous prenons la route sous un beau soleil. Après 1 heure de route depuis Grafenhausen (où nous logeons), nous arrivons au pied du Belchen. Du haut de ses 1 414 mètres, il est le quatrième plus haut sommet après le Feldberg, le Seebuck et le Herzogenhorn. Depuis son sommet, il offre une vue panoramique sur la Forêt-Noire, la plaine du Rhin, les Vosges et même parfois le Mont-Blanc (c’est ce qui nous a convaincu de venir ici !). Après avoir été quelques jours auparavant sur le plus haut sommet des Vosges, nous souhaitons avoir la vue d’en face.

Nous nous garons au niveau du parking (gratuit) du téléphérique (Belchenbahn Talstation). D’ici, il est possible de monter jusqu’au sommet par une petite marche de 2 km et 300 mètres de dénivelé ou de prendre le téléphérique. Après avoir hésité, nous avons préféré monter en téléphérique (les filles n’étaient pas d’humeur à faire cette marche et voulaient vivement le prendre).

Après quelques minutes, nous arrivons en haut au niveau du restaurant Belchenhaus. Il est presque midi, c’est parfait pour déjeuner. Cependant, le restaurant ne prend pas la CB… et nous avons moins de 20 € en poche. Petite déception. Nous ne pourrons rester trop longtemps ici.

Nous montons alors jusqu’au sommet (500 mètres de marche et 50 mètres de dénivelé). Bien que le soleil brille de ce côté de la montagne, un gros nuage est sur le sommet et bouche complètement la vue… Nous attendons un peu, mais le temps se couvre de plus en plus… et il est (plus que) l’heure de déjeuner ! Nous finissons par redescendre jusqu’au téléphérique… déçus également de ne pas avoir pu profiter de la vue ! Si vous restez plus de temps que nous, de nombreux départs de randonnées sont également possibles.

De notre côté, nous trouvons (enfin) de quoi déjeuner à quelques kilomètres en voiture à l’auberge Belchen – Multen.

Informations pratiques sur le téléphérique de Belchen
Tarifs (été) : 8,50 € AR par adulte / 6 € pour les enfants / 23 € pour deux adultes et deux enfants
Ouverture : tous les jours
Site Internet : www.belchen-seilbahn.de

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : téléphérique pour le Belchen ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : randonnée Belchen ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : randonnée Belchen avec des enfants ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : mont Belchen ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : vue depuis le mont Belchen ©Etpourtantelletourne.fr

La cascade de Todtnau

Après un bon déjeuner, nous rebroussons chemin en voiture. Mais après une petite demi-heure de route, nous nous arrêtons dans la petite ville de Todtnau. Une cascade de plus de 60 mètres s’écoule depuis le haut de la montagne. C’est l’une des plus grandes cascades d’Allemagne. Il y a plusieurs autres petites cascades pour un total de 97 mètres de hauteur.

Nous nous garons sur le premier parking qui borde la route (Kurhausstrabe). Un kiosque faisant office de boutique souvenir et bar se situe à l’entrée du site. Celui-ci est d’ailleurs payant : 2 € par adulte (en espèce encore une fois). Nous apprendrons seulement plus tard qu’un second parking un peu plus haut permet d’accéder gratuitement au site naturel…

Nous marchons jusqu’à la cascade qui se situe à environ 500 mètres sur un terrain relativement plat. L’arrivée au pied de celle-ci est impressionnante (et ça éclabousse un peu !). Nous descendons sur la passerelle en contrebas avant de remonter au-dessus de la cascade par un petit chemin sur le côté. Tout en haut, on peut voir une seconde cascade ainsi qu’une jolie vue sur la vallée en contrebas. Attention toutefois pour ceux qui ont le vertige !

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : cascade de Todtnau ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : cascade de Todtnau ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : cascade de Todtnau ©Etpourtantelletourne.fr

Le lac Constance

Pour ce deuxième jour, nous faisons un peu de route (près de 90 km) pour descendre jusqu’au lac Constance (Bodensee en allemand). D’une longueur de 63 km pour 14 km de largeur, le lac Constance se situe à la frontière de plusieurs pays européen : l’Allemagne au nord, la Suisse au sud et l’Autriche à l’est. C’est le troisième plus grand lac d’Europe après le lac Balaton (Hongrie) et le lac Léman.

Pour la petite anecdote : Constance est le prénom de notre seconde fille. C’était ainsi un passage « obligé », un clin d’œil pour elle. Et elle attendait avec impatience de pouvoir se baigner dans son lac. 💙

Ludwigshafen

Après plus d’1h30 de route et une déviation pour travaux non prévue, nous arrivons dans la petite ville de Bodman-Ludwigshafen située à l’extrémité ouest du lac Constance. La ville comprend deux villages principaux : Ludwigshafen sur la rive nord et Bodman sur la rive sud. Nous nous arrêtons tout d’abord à Ludwigshafen pour y déjeuner. Nous nous garons sur le parking à proximité de l’office de tourisme. Le parking est juste hors de prix : 2 € la demi-heure !

Nous déjeunons au restaurant Valeron avant de faire une pause baignade dans le lac et à la superbe aire de jeux en bois ! Hormis le prix du parking, nous avons passé un bon moment en famille ici par une belle journée d’été.

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : lac Constance - Ludwigshafen ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : baignade dans le lac Constance - Ludwigshafen ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : aire de jeux au lac Constance - Ludwigshafen ©Etpourtantelletourne.fr

Bodman

Après un bon goûter (le restaurant où nous avons déjeuné fait aussi glacier !), nous reprenons la voiture pour aller dans le village en face : Bodman. Bon à savoir, une navette en bateau fait l’aller-retour entre les deux rives.

Nous avons repéré qu’il était possible de visiter les ruines du château de Bodman. Il s’agit d’un château construit au XIVe siècle. C’était le siège des Seigneurs de Bodman.

Nous nous garons sur le parking au bout de la rue Am Königsweingarten. D’ici, un sentier monte jusqu’au château sur 1,2 km et 120 mètres de dénivelé. Le chemin sous les arbres est agréable par cette chaude journée d’été. Une fois arrivés au château, nous passons la porte et nous arrivons dans la cour. Nous sommes seuls. Un grand arbre trône et donne un petit côté mystérieux aux ruines. Il est possible de monter sur l’une des anciennes tours. Nous sommes au-dessus des arbres et la vue sur la lac Constance vaut le détour.

Nous terminons ensuite cette journée sur les rives du lac. La même aire de jeux qu’à Ludwigshafen a été installée ici. Les filles sont plus que ravies. Nous dînons sur le pouce au pub Bootshaus Biergarten permettant de profiter d’une jolie vue sur le lac et d’avoir l’aire de jeux juste à côté. Nous rentrons ensuite de nuit jusqu’à notre logement.

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : lac Constance - Bodman ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : visite des ruines du château de Bodman ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : vue sur le lac Constance - Bodman ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : aire de jeux au lac Constance - Bodman ©Etpourtantelletourne.fr

Sankt Blasien

Pour ce troisième jour, nous nous dirigeons au sud du lac de Schulchsee pour rejoindre la ville de Saint-Blaise (Sankt Blasien). Nous avions repéré deux choses à voir ici : une cascade et l’abbaye avec le troisième plus grand dôme d’Europe.

La cascade Windberg

Nous commençons tout d’abord par une petite promenade jusqu’à la cascade Windberg. Nous nous garons sur un parking au bout de la rue Bötzbergstrabe pour rejoindre ensuite la cascade à pied. Une fois arrivés, nous continuons le chemin qui descend en contrebas avant de remonter jusqu’au parking. Cependant, à cause des pluies récentes (de la semaine avant notre venue), le terrain est très boueux. Nous ôtons alors nos chaussures pour marcher directement pieds nus dans la boue ! Nos filles étaient ravies de ce parcours improvisé et inattendu en pleine forêt (et c’était vraiment chouette) !

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : cascade Windberg  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : randonnée autour de la cascade Windberg  ©Etpourtantelletourne.fr

L’abbaye de Saint-Blaise

Nous nous rendons ensuite dans la ville pour déjeuner. Nous avions prévu un pique-nique que nous avons mangé à proximité du parc Spielplatz beim Dom pour que les filles puissent jouer à l’aire de jeux.

Nous faisons ensuite un tour dans cette abbaye impressionnante. Son dôme de 33,5 mètres de diamètre est le troisième plus grand d’Europe, après la basilique Saint-Pierre de Rome et des Invalides à Paris ! L’édifice a été construit au XVIIIe siècle sur les ruines de l’ancienne abbaye détruite après un incendie. Après un tour dans la ville, nous reprenons la route jusqu’au lac Seehof-Windgfällweiher pour une pause baignade (on vous en parle plus précisément dans la partie « Où se baigner en Forêt-Noire ? » en bas de cet article).

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : Saint-Blaise  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : Saint-Blaise  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : abbaye de Saint-Blaise  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : abbaye de Saint-Blaise  ©Etpourtantelletourne.fr

Schluchsee

Ensuite, nous terminons la journée dans la ville de Schluchsee située sur les bords du lac éponyme. Cet ancien lac glaciaire est devenu le plus vaste lac de la Forêt-Noire suite à la construction d’un barrage au début des années 1930.

Après une glace pour le goûter, nous nous posons dans le parc Spielplatz im Wiesengrundpark où plusieurs jeux pour enfants sont présents. Un jeu d’échecs géant en accès libre est aussi mis à disposition.

Titisee-Neustadt et son lac

Pour notre quatrième jour, nous prenons la route de la ville Titisee-Neustadt située également sur la rive nord du lac éponyme. Contrairement aux précédents visites, la ville est très touristique ! Il y a foule dans les rues.

Nous avons d’abord souhaité venir ici avec le train à vapeur (Dreiseenbahn) depuis Seebrugg. Mais, à cause de travaux en cours, celui-ci ne circulait pas pendant l’été. Nous nous y sommes donc rendus en voiture. Nous nous garons sur le parking (payant) de la gare. Puis, avant de nous promener dans les rues de la ville, nous déjeunons au restaurant libanais Die Zeder (juste en face de la gare).

De nombreux magasins de pendules à coucou (ou horloge coucou) sont présents en ville. Ces horloges particulières ont été inventées dans un village de la région. C’est donc la spécialité locale ! Les filles ont adoré. Des centaines d’horloges sont présentes dans chaque magasin et de toutes les tailles. Il y en a toujours une qui sonne, le jeu étant de trouver le « coucou » (l’oiseau qui sort pour chanter) parmi cette multitude d’horloges.

Nous décidons ensuite de faire un tour en pédalo sur le lac pour avoir une vue différente sur la ville. Plusieurs loueurs sont présents ainsi que différents types d’embarcations. Pour information, pour 30 minutes de pédalo, le tarif est de 7 €. Un chouette moment tous les quatre !

Pour la suite de la journée, nous avons hésité entre profiter de l’une des plages sur le lac ou nous arrêter au parc au nom imprononçable (le Schlühüwanapark !) qui se situe à proximité de notre logement. Pour être plus au calme et par curiosité, nous avons préféré la seconde solution.

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : Titisee-Neustadt ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : pédalo sur le lac Titisee ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : lac Titisee ©Etpourtantelletourne.fr

Schlühüwanapark

Situé à Grafenhausen, le Schlühüwanapark est un sentier de découverte de la nature. D’une longueur de 2,6 km (en boucle), il se situe entre la brasserie Rothaus et le lac Schlüchsee. La particularité de celui-ci est qu’il est composé de nombreuses sculptures où les enfants (et les adultes) peuvent découvrir la nature et ses habitants. Ces sculptures ont été créées par le sculpteur amateur Herbert Hofmeier à partir des arbres déracinés pendant la tempête de 1999. Comme évoqué, nous nous sommes arrêtés ici par hasard, parce que c’était situé sur la route de notre logement… et ce fut une chouette découverte !

Nous nous garons ainsi sur le parking (gratuit) près de l’office de tourisme. Nous empruntons ensuite le parcours en cherchant les différentes sculptures. Après ce parcours ludique, nous arrivons devant un petit lac. Une cabane en bois permet de se changer, pour mettre son maillot de bain en toute discrétion (espace séparé pour les hommes et les femmes). L’eau est froide mais c’est un bonheur de terminer cette chaude journée d’été ici. Entre lac et forêt, cela nous rappelle un peu nos vacances en Suède trois ans auparavant.

Nous terminons cette journée par un dîner au restaurant Gasthaus Zum Kreuz situé à deux pas de notre logement. De nombreux jeux pour enfants sont en accès libre dans la cour. Nous n’avons presque pas vu les filles pendant le repas ! Toutefois, attention, les restaurants en campagne ne prennent souvent plus de clients après 20 heures (et nous avons failli ne pas pouvoir dîner !).

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : Schlühüwanapark ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : parcours pieds nus Schlühüwanapark ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : statues de bois Schlühüwanapark ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : randonnée à Schlühüwanapark ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : lac et baignade Schlühüwanapark ©Etpourtantelletourne.fr

Fribourg-en-Brisgau

Pour notre dernier jour, nous souhaitons découvrir la ville de Fribourg-en-Brisgau. Pour nous y rendre, nous laissons notre voiture à la gare de Titisee et nous prenons le train (environ 20 € aller-retour pour tous les quatre). Le trajet est de 50 minutes jusqu’à Fribourg, contre 40 minutes en voiture (plus le temps de trouver un parking pour se garer). Nous arrivons ainsi directemennt au cœur de cette ville universitaire allemande de la taille de Rennes (230 000 habitants).

La ville est une pionnière sur l’écologie. Dès 1996, le premier écoquartier du monde y est sorti de terre sur une base militaire désaffectée. Celui-ci est sans voiture et est relié au centre-ville par une ligne de tramway. Il est devenu une vitrine mondiale en terme de développement durable urbain.

La ville possède également une autre particularité. Elle possède des petits caniveaux ouverts (bächle) dans toutes ses rues. Il y en aurait plus de 15 km dans toute la ville. Ceux-ci sont alimentés par la Dreisam (la rivière qui passe dans la ville) et ont été aménagés au Moyen Âge. À l’époque, ils servaient à alimenter en eau potable la population et à lutter contre les incendies.

Dès les premiers mètres, nous passons devant une boutique qui vend des petits bateaux à trainer dans ces fameux bächle. C’est un succès fou auprès de nos filles ! Elles ont marché beaucoup plus que d’habitude et sans jamais rechigner pendant toute la journée. Et voilà qu’elles réclament maintenant des caniveaux ouverts à Rennes pour faire pareil ! C’est en tout cas un chouette souvenir de la ville.

Nous déambulons ainsi dans la vieille ville jusqu’au parc Spielplatz am Augustinerplatz pour y manger notre pique-nique tout en laissant les filles profiter de l’aire de jeux. Nous passons ensuite devant l’imposante cathédrale haute de 116 mètres avant d’y faire un tour.

Nous nous dirigeons ensuite vers le parc Stadtgarten pour monter sur la colline de Schlossberg qui domine la ville du haut de ses 456 mètres. Un train à crémaillère permet de monter en 3 minutes depuis ce parc. Mais celui-ci ne monte pas vraiment très haut et nous trouvons son prix trop excessif. Victor monte alors seul jusqu’à Kanonenplatz (1 km / 70 mètres de dénivelé) pour voir la vue sur la ville et sa cathédrale. Au sommet de la colline, une tour d’observation (Schlossbergturm) a été installée permettant une vue à 360°. L’accès y est gratuit.

Nous prenons ensuite la direction de la gare. Nous montons dans le train pour rentrer à Titisee. Nous y récupérons notre voiture et rentrons ensuite jusqu’à notre logement. Une journée bien chargée pour terminer ce séjour, avec un joli coup de cœur pour Fribourg et ses ruelles colorées et verdoyantes.

Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : les canaux à ciel ouvert de Fribourg-en-Brisgau  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : rue de Fribourg-en-Brisgau  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : rue de Fribourg-en-Brisgau  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : rue de Fribourg-en-Brisgau  ©Etpourtantelletourne.fr
Visiter la Forêt-Noire (Allemagne) en famille : marché de Fribourg-en-Brisgau  ©Etpourtantelletourne.fr

Notre séjour en Forêt-Noire se termine ainsi. En rentrant jusqu’à Strasbourg, nous avions prévu de nous arrêter à Triberg pour y voir la plus grande cascade d’Allemagne. Malheureusement, le temps était très mauvais. Nous avons uniquement fait un arrêt pour déjeuner dans un petit village.

Ce séjour de 6 jours dans la Forêt-Noire en famille nous a vraiment plu. Ce fut une belle découverte pour une destination nature, sans trop de monde ! Notre seul bémol serait sur les tarifs pratiqués pour profiter des espaces naturels. L’accès aux cascades et aux principaux lacs sont souvent payants (mais, pour ces derniers, nous avons déniché de très chouettes coins en accès libre – on vous les révèle ci-dessous !). Ne parlant pas du tout allemand, nous avons aussi eu parfois du mal à (nous faire) comprendre. Les habitants nous ont parlé exclusivement dans leur langue. Mais, au moins, ce fut un vrai dépaysement !

Si vous souhaitez préparer à votre tour votre séjour en Forêt-Noire, vous trouverez maintenant nos bons plans et bonnes adresses à noter.

Nos bons plans en famille en Forêt-Noire

Où se baigner en Forêt-Noire ?

Lors de notre séjour en Forêt-Noire, nous avons eu un temps estival. Avec l’altitude (900 à 1 000 mètres), il fait tout de même plus frais qu’en plaine. Les températures sont ainsi montées de 27 à 30 °C à Fribourg-en-Brisgau ou au lac Constance alors qu’il ne faisait pas plus de 25 °C en altitude. L’eau est donc beaucoup plus fraîche ici.

La Forêt-Noire compte de nombreux lacs où il est possible de se baigner. Cependant, à notre grande surprise, les rives sont souvent privatisées… Il faut payer pour pouvoir allonger sa serviette et se baigner. Nous ne sommes pas habitués à ce principe et nous n’approuvons pas vraiment cette privatisation d’espaces naturels.

Le lac Seehof-Windgfällweiher

Ce lac est situé entre les lacs de Titisee et Schluchsee à l’intersection de la route 500 et Raitenbucher Str., sur la commune de Lenzkirch. La ligne de chemin de fer de Titisee à Seebrugg passe juste à proximité. Ce petit lac d’origine glaciaire est entourée par la forêt. Une plage privatisée (accès payant / 3 € par adulte / 2,50 de 13 à 17 ans / 2 € de 4 à 12 ans) propose une aire de jeux et des locations de paddle (18 €/h). Il est aussi possible de se baigner gratuitement depuis les rives du lac non aménagées.

Schlüchtsee

Ce petit lac artificiel sur la commune de Grafenhausen se situe sur le parcours du sentier nature du Schlühüwanapark. Un bar restaurant se situe à proximité du lac et propose de la petite restauration. Comme évoqué plus haut, une cabine en bois permet de se changer avant et après la baignade. C’est l’endroit où nous avons préféré nous baigner pendant le séjour.

Titisee

Le lac Titisee est d’origine glaciaire. Il mesure 1,9 km de long pour 750 mètres de large. Il se situe à proximité de la ville éponyme. Depuis la ville, vous pourrez louer différents types d’embarcations pour vous promener sur le lac.

Pour vous baigner, un accès gratuit et aménagé (toilettes, vestiaires et chaises de plage) est disponible sur la rive ouest du lac à proximité de la ville après le Bruggers See Park. En revanche, le parking en face de la plage est payant. Sur place, un bar propose de la petite restauration.

Schluchsee

Le lac Schluchsee est le plus grand lac de la Forêt-Noire. Il mesure ainsi 7,3 km de long pour 1,4 km de large. Les rives sont difficilement accessibles. De nombreux accès au lac (gratuitement) sont possibles depuis la commune d’Aha, notamment à l’intersection de la route 500 et Menzenschwander Str.

Comment aller en Forêt-Noire ?

Se rendre en Forêt-Noire en voiture

En voiture, Fribourg-en-Birsgau se situe à moins d’une heure de Strasbourg, Colmar et Mulhouse. Depuis Paris, il faut compter 6 heures. Depuis Fribourg, il faut ajouter 30 minutes pour rejoindre Titisee et 50 minutes pour Schluchsee.

Se rendre en Forêt-Noire en train

De nombreux trains parcourent la Forêt-Noire. Depuis les villes d’Alsace, il est ainsi facile de s’y rendre. Depuis Strasbourg, il faut compter moins de 2 heures correspondances incluses (à Offenbourg) et une vingtaine d’euros. Ensuite, depuis Fribourg, des trains parcourent la montagne jusqu’à Seebrugg en 1 h 20 (via Titisee et Schluchsee) pour un tarif de 5 €, et Villingen en 1 h 40 (via Titisee et Loffingen) pour un tarif de 14 €.

Bon à savoir : des cartes (Welcome Karte) permettent de voyager de façon illimitée sur le réseau de transport de Fribourg (RVF) pendant 3 jours (voir la carte du réseau ici). Les prix sont de 26 € par adulte (plus de 15 ans) et 16 € pour les enfants (de 4 à 14 ans). Il est ainsi possible de relier Fribourg jusqu’à Seebrugg et Unadingen.

Petit plus pour ce moyen de transport : vous profiterez sereinement des magnifiques paysages traversés.

Si vous venez en train, n’oubliez pas de consulter également nos bons plans pour réserver votre billet de train au meilleur prix.

Où dormir en Forêt-Noire ?

Pendant ce séjour, nous avons logé 6 nuits dans un appartement dans le village de Buggenried dans la commune de Grafenhausen : Ferienwohnung Linder. L’appartement est au dernier étage d’une ancienne ferme. Il est grand (80 m²) et possède deux chambres et est bien équipé. Par contre, il n’est pas très lumineux et le plafond est assez bas (ce qui n’était finalement pas très gênant vu que nous avons passé toutes nos journées en extérieur… mais c’est bon à savoir !). En terme de localisation, ce n’est pas le plus central. Toutefois, pour les 6 nuits, nous avons payé 378 €. Un très bon rapport qualité / prix !

Booking.com

Où manger dans la Forêt-Noire ?

Attention, prévoyez des espèces sur vous lors de vos déplacements ! Car, on vous prévient, tous les restaurants ne prennent pas la carte bancaire. Et nous nous sommes retrouvés plusieurs fois sans avoir assez de monnaie…

Bon à savoir également : plusieurs restaurants proposent des plats végétariens (du moins quand on arrivait à traduire la carte car aucun des restaurants ne proposaient de menus en français ou en anglais !). Au passage, nous vous recommandons fortement (si – comme nous – vous ne parlez / comprenez pas l’allemand) d’avoir l’application Google Traduction sur votre smartphone. D’une simple photo, nous obtenions la traduction instantanée du menu.

  • Hotel Restaurant Belchen-Multen (Untermulten 3, Aitern). Au pied du Belchen, cette auberge propose des plats typiques. Les portions sont copieuses pour un prix correct.
  • Gasthaus Zum Kreuz (St.-Gallus-Straße 7, Grafenhausen), une auberge familiale avec une bonne cuisine le tout à des prix très corrects. Pour les enfants, de nombreux jeux sont mis à disposition.
  • Die Zeder – Restaurant & Take-Away (Parkstraße 12, Titisee-Neustadt). Un restaurant libanais et végétarien où l’on peut déguster d’excellents falafels. Les prix sont corrects, comptez 12 € pour une copieuse assiette mixte (plusieurs petits plats).
  • Restaurant Valeron (Parkstraße 1, Bodman-Ludwigshafen). Sur les bords du lac Constance, le restaurant propose de nombreux produits à la carte (burgers, pâtes, salades, etc.). C’est bon et copieux. La terrasse ombragée est agréable. En revanche, les prix sont un peu élevés.
  • Bootshaus Biergarten (Bodman-Ludwigshafen). Sur l’autre rive du lac Constance, ce bar propose une petite restauration (snack) à un prix très abordable. Juste au bord de l’eau, la terrasse est très agréable. L’immense aire de jeux pour les enfants est également située juste à côté. C’est l’idéal en famille.

Comment se déplacer dans la Forêt-Noire ?

Visiter la Forêt-Noire en train

Si vous souhaitez découvrir principalement les villes et les villages desservis, le train est l’idéal. Vous pouvez aussi randonner ou faire du vélo et prendre le train entre deux étapes. Des trains circulent régulièrement entre Fribourg-en-Brisgau et Seebrugg et Villingen. À Titisee, le train se sépare en deux pour prendre la direction des deux villes.

Les tarifs des trains sont très abordables. De plus, comme évoqué plus haut, les cartes (Welcome Karte) permettent de voyager de façon illimitée pendant 3 jours (26 € pour les adultes et 16 € pour les enfants).

Parcourir la Forêt-Noire en voiture

De notre côté, après être arrivés à Strasbourg en train, nous avons loué une voiture pour visiter plus aisément l’Alsace et ensuite la Forêt-Noire. Pour information, pour ces 17 jours de location avec Sixt, nous en avons eu pour 1 260 € (avec 2 sièges auto en option).

Pour ce qui est des déplacements sur place, la Forêt-Noire se parcourt facilement. Les routes sont en bon état et larges. De plus, contrairement à ce qu’on pourrait penser vu que nous sommes ici en moyenne montagne, elles ne sont pas trop sinueuses. De nombreux parkings bordent les principaux lieux touristiques (ceux cités dans cet article tout du moins). Le tarif était souvent cher mais nous avons trouvé facilement des places pour nous garer à chaque fois. Bref, il n’y a pas de difficultés particulières à se déplacer ici.

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.