Road trip en Croatie #1 ● Visite de Dubrovnik en famille

Visite de Dubrovnik en famille ©Etpourtantelletourne.fr

En septembre dernier, nous sommes partis en famille en Croatie. Nous avons été attirés par cette destination suite à de nombreux éloges entendus par-ci, par-là. Et évidemment aussi parce que les caméras de Game of Thrones sont venues ici (et après notre quête des lieux de tournage de la série en Irlande du Nord, nous avions grandement envie de recommencer !) (pour les plus curieux, nous avons détaillé tout ça ici !).

Bref, nous sommes venus pour la richesse naturelle et culturelle du pays tant de fois vantés. Nous avons ainsi atterris à Dubrovnik pour commencer ce joli séjour.

Sauf que… nous n’avons pas du tout aimé notre visite de Dubrovnik ! Nous avons eu la sensation très désagréable d’étouffer. Les rues de Dubrovnik sont remplies de touristes (dont nous faisons partis évidemment !). La ville est victime de son succès en quelque sorte. Le tourisme de masse lui a donné des airs d’attraction touristique. C’est bien dommage.

Pour vous donner une idée plus précise, nous étions fin septembre. La haute saison touristique est déjà passée. Au large, il y avait un seul bateau de croisière qui était accosté. Nous avons entendu dire qu’il pouvait y avoir jusqu’à trois bateaux en plein été… Bref, nous ne pouvons que vous conseiller de fuir Dubrovnik en juillet et août. (Ou d’y venir tôt le matin éventuellement, quand l’agitation de la ville se réveille doucement.)

La foule est omniprésente partout, il est difficile de circuler et il y a des tas de marches (d’autant que nous ne nous étions pas renseignés en amont… et que nous avions la poussette !). Rien n’est adapté pour les (jeunes) enfants. Et du fait des nombreux touristes, tout est très cher (restaurants, activités touristiques, parkings, etc.). Nous avons clairement été déçus… mais le charme de Dubrovnik valait quand même le détour ! On vous montre ?

Balade dans la ville de Dubrovnik

Comme nous logeons dans une ville à proximité, nous arrivons à Dubrovnik par le bus. Celui-ci nous dépose sur les hauteurs et nous descendons de nombreuses marches pour accéder à la vieille ville (Victor a des bras en béton à porter la poussette dans les escaliers !). Une vingtaine de minutes plus tard, nous voilà face à la Porte Pile. Ça grouille de partout. Nous nous faufilons, tant bien que mal, pour rejoindre la file d’attente (!). Nous faisons la queue pour entrer dans la vieille ville de Dubrovnik…

Dans les rues principales et sur le port, la foule est omniprésente. Nous n’avons aucun plaisir à rester ici. Comme nous sommes venus principalement pour trouver les lieux de tournage de la série Game of Thrones, nous nous faufilons dans les petites rues alentours. Ce qui nous éloigne des flots de touristes. Nous respirons un peu (sauf qu’il faut toujours porter la poussette dans les nombreux escaliers mais bon… ça nous apprendra qu’il faut mieux nous renseigner en amont !).

(Pssst ! Petite info utile pour les parents : sous le pont de la Porte Pile, il y a une aire de jeux ombragée, parfaite pour les enfants. Pour y accéder, passez par le petit chemin qui se situe entre les remparts des deux portes d’entrée de la Porte Pile.)

Vue sur Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
L'avenue principale de Dubrovnik le Stradun ©Etpourtantelletourne.fr
La Grande fontaine d'Onofrio à Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
ruelle verte Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Remparts de Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr

Le tour des remparts

Après ce premier aperçu mitigé de la ville, nous revenons le lendemain (mieux aguerris, nous avons pris le porte-bébé pour Constance et nous avons pris un Uber qui nous a déposé à une porte secondaire pour entrer dans la ville !).

Notre quête des lieux de tournage de Game of Thrones n’est pas terminée et elle nous mène maintenant vers les escaliers qui permettent d’accéder aux remparts. Nous faisons la queue pour acheter nos tickets (et ce sera loin d’être la dernière… car nous allons avancer à la queue leu leu avec les autres touristes pendant les 2 km du tour !). (« A… A… A… A la queuleuleu. Tout le monde s’éclate… » Ou pas. Bref.) (Vous allez nous adorer pour cette référence musicale… Ou pas ! 😂)

L’entrée aux remparts (incluant la visite de la forteresse de Lovrijenac) coûte la (modique) somme de 150 kuna par personne (soit un peu plus de 20 € !). Pour info, le tarif enfant indiqué était de 50 kuna (sans précision sur la tranche d’âge concernée) mais Capucine (2 ans et demi) et Constance (6 mois) sont entrées gratuitement. Le tour, en sens unique, dure environ 2 heures, avec de nombreux escaliers. Pensez qu’il n’y a pas (ou très peu) de zones ombragées et que nous vous conseillons fortement d’avoir casquette, crème solaire et eau avec vous.

Alors certes, le prix d’entrée est cher. Mais cette visite sur les remparts reste incontournable. Les vues sur les toits orangés de la cité médiévale, sur la mer et sur les édifices alentours sont spectaculaires. Le panorama à 360° est superbe ! Nous vous laissons un petit aperçu en images ci-dessous.

Tour des remparts de Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Fort Lovrijenac Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Port de Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Tour des remparts de Dubrovnik avec des enfants ©Etpourtantelletourne.fr
Vue sur Dubrovnik depuis les remparts ©Etpourtantelletourne.fr
Vue sur Dubrovnik depuis les remparts ©Etpourtantelletourne.fr
Vue depuis le Fort Lovrijenac à Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Cour du Fort Lovrijenac Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Fort Lovrijenac Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr

L’île de Lokrum

Nous filons ensuite vers le port de Dubrovnik où de nombreuses compagnies proposent des tours en bateau. Toujours guidés par notre quête des lieux de tournage de Game of Thrones, nous prenons le large en direction la petite île de Lokrum qui se situe en face de Dubrovnik. L’aller – retour en bateau coûte 150 kuna par personne (sans précision sur les âges concernés, nos filles n’ont pas payé ici également). La traversée dure une dizaine de minutes. Nous débarquons ensuite, en milieu d’après-midi, sur cette île…

Et wahoo. Ce fut un coup de cœur ! Cette petite île paisible regorge de jolis coins pour flâner et profiter de la douceur méditerranéenne. Les lapins et les paons viennent à notre rencontre et jouent à cache-cache dans les ruines de l’abbaye. Nous marchons jusqu’à une petite mer intérieure d’une eau turquoise où il est possible de se baigner. Nous nous posons tranquillement (nous sommes les seuls clients !) au bar à cocktails de plein air situé juste à côté pour prendre le goûter.

Après cette pause, nous montons en direction du fort royal qui domine l’île. Du haut de ce sommet, nous avons une vue sur Dubrovnik et les îles alentours. C’est très sympa !

Nous hésitons à vous le dire : l’île de Lokrum est un petit paradis, à ne surtout pas manquer ! Alors chuuuut ça reste un secret… pour ne pas risquer de la voir sombrer sous le flot des touristes comme Dubrovnik !

Traversée en bateau pour l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Monastère sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Monastère sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Bar à cocktail sur l''île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Mer intérieure l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Balade sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Monastère sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Fort royal sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Fort royal sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Vue depuis le Fort royal sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr
Coucher de soleil sur l'île de Lokrum Dubrovnik ©Etpourtantelletourne.fr

Le Mont Srd

Le lendemain matin, nous quittons Dubrovnik pour continuer notre séjour. Juste avant de partir, nous avons fait une échappée pour accéder au Mont Srd. La vue est tout simplement superbe depuis les hauteurs.

Par contre, pour ne rien vous cacher, l’accès est plutôt difficile : la route est étroite et sinueuse et nous avons dû plusieurs fois faire marche arrière avec la voiture pour laisser passer celles qui arrivaient en face. Nous avons poussé un soupir de soulagement une fois repartis… Et il était tôt le matin, on imagine que la circulation doit empirer en journée…

Pour y accéder plus sereinement, un téléphérique fait la liaison entre Dubrovnik et les hauteurs du Mont (la station est située dans la rue Petra Krešimira IV). Celui fonctionne toute l’année, les horaires changent en fonction des saisons (il est possible d’y monter jusqu’à minuit par exemple pendant la saison estivale). Côté tarif, comptez 120 kuna (~16 €) l’aller-retour par adulte et 50 kuna pour les 4-12 ans (gratuit pour les moins de 4 ans). Un sentier de randonnée permet également d’accéder au Mont (3,5 km depuis la Porte Pile et environ 400 mètres de dénivelé).

Vue sur la ville de Dubrovnik depuis le Mont Srd ©Etpourtantelletourne.fr

L’arboretum de Trestno

Quelques kilomètres après avoir quitté Dubrovnik ce matin-là, nous faisons un second arrêt pour visiter l’arboretum de Trestno.

Ce jardin de 28 hectares créé au 15e siècle cache un aqueduc, un vieux pressoir à huile d’olive, une fontaine baroque, une villa, un pavillon ouvert sur la mer Adriatique, 500 espèces de plantes régionales, 400 espèces exotiques… Bref, c’est un vrai plaisir de déambuler dans les allées de ce parc ombragé et d’y découvrir ses trésors. Nous avons été totalement séduits par la quiétude et la beauté du lieu.

Petites informations pratiques : l’arboretum est ouvert tous les jours de 7 à 19 heures de mai à octobre et de 8 à 16 heures de novembre à avril, quelques places de parking sont disponibles juste devant l’entrée, le tarif est de 50 kuna par adulte (un peu moins de 7 euros) et une documentation en français est disponible sur place.

Fontaine de l'arboretum de Trestno près de Dubrovnik©Etpourtantelletourne.fr
L'arboretum de Trestno près de Dubrovnik©Etpourtantelletourne.fr
L'arboretum de Trestno près de Dubrovnik©Etpourtantelletourne.fr

Après cette pause relaxante (après le tumulte de Dubrovnik, ça nous a fait un bien fou !), nous filons vers la suite de notre séjour en direction de Korcula… Et on vous donne rendez-vous très vite pour ce prochain récit !

Nos bons plans à Dubrovnik

Comment aller à Dubrovnik ?

Depuis Nantes, nous avons pris un vol avec la compagnie Volotea vers Dubrovnik (possibilité de faire le trajet avec EasyJet également). Comptez grosso modo 2h45 de vol et un tarif à partir de 100 euros par personne pour votre billet aller-retour.

À l’aéroport de Dubrovnik, nous avons récupéré une voiture louée en amont avec la compagnie Sixt. Pour info, pour 8 jours de location, le tarif était de 191 euros comprenant un siège auto (56 €) pour Capucine (nous avions la coque de la poussette pour Constance) et des frais d’aller simple car nous avons rendu la voiture à Split.

Où dormir à Dubrovnik ?

Pour ces trois nuits, nous nous sommes éloignés de Dubrovnik afin de trouver un logement au rapport qualité/prix qui nous convenait. Nous avons ainsi dormi à Mlini dans l’appartement Subrenum (227 euros pour les 3 nuits pour 2 adultes + 2 enfants). Une ligne de bus directe (n° 10) passe en contrebas de ce logement. À quelques minutes en voiture (impossible d’y aller à pied car il n’y a plus de trottoirs ensuite…) se trouve un grand centre commercial (supermarché Konzum au sous-sol), très pratique pour faire ses courses et profiter en toute autonomie de la cuisine sur place. Utile : un lave-linge est également disponible.

Petits conseils : privilégiez un logement dans Dubrovnik si vous n’avez pas de voiture (ou si vous la louez après), sinon mieux vaut s’éloigner un peu pour pouvoir garer votre voiture sans difficulté et sans frais (voir le tarif des parkings dans la partie « S’y déplacer » ci-dessous !).

Consultez directement les disponibilités et les tarifs pour les hébergements à Dubrovnik ci-dessous 👇

Booking.com

Où manger à Dubrovnik ?

N’ayant aucune recommandation, nous avons opté pour des restaurants totalement au hasard à Dubrovnik. Ce ne fut pas un vif succès (ce sont principalement des restaurants très touristiques, corrects mais sans plus). Nous avons déjeuné le premier midi au restaurant Spaghetteria Toni (Nikole Božidarevića 14). Les plats de pâtes / pizzas / risottos sont autour de 15 €. Les salades / brushettas autour de 8 €. Le menu enfant (pâtes ou poulet/frites) est à 7 €. Le second midi, nous avons mangé au restaurant Ohran situé au pied du fort Lovrijenac (Od Tabakarije 1). Les plats sont entre 15 et 30 €. Mais la vue était sympa ! À noter que ces deux établissements n’ont ni chaise haute ni table à langer.

À Mlini, nous nous sommes arrêtés au hasard dans le restaurant TuttoBene Pizzeria & Fast Food… et nous avons beaucoup aimé ! Les burgers et pizzas sont à moins de 10 € et il y avait chaises hautes, rehausseurs, coloriage et table à langer (avec même des couches à disposition à côté !).

Comment se déplacer à Dubrovnik ?

Vu le prix des parkings dans Dubrovnik (10 €… par heure !), nous vous déconseillons de venir en ville par vos propres moyens. De plus, il y a peu de parking, donc les places peuvent vite être saturées.

Le premier jour, nous avons pris le bus avec la ligne n° 10 qui nous a mené de Mlini vers Dubrovnik (environ 20 minutes de trajet). Toutefois, comme évoqué dans l’article, l’arrêt étant situé sur les hauteurs de la ville, il faut bien comptez vingt minutes de descente par les escaliers pour rejoindre la vieille ville (avec une poussette et un enfant de 2 ans donc sûrement un peu moins en vrai !). Pour info, le ticket de bus (à acheter directement au chauffeur) est à 18 kuna (environ 2,50 €) par adulte (trajets illimités en ville à partir du premier compostage pendant 1 heure). Petite indication (pour éviter de faire comme nous !) : l’arrêt de bus pour le retour de cette ligne n° 10 se trouve au niveau du départ du téléphérique (ça vous évitera la montée supplémentaire de quelques escaliers).

Le second jour, nous avons opté pour une course réservée avec Uber (psst, si vous souhaitez télécharger l’application sur votre smartphone, entrez le code parrainage suivant 9b7cbb pour obtenir une réduction sur votre première course). Ce trajet en Uber nous a permis de ne pas être dépendant des horaires de bus, et de pouvoir nous arrêter directement devant l’une des portes de la vieille ville. De Mlini à Dubrovnik (à titre d’info, puisque cela dépend de beaucoup de paramètres) nous en avons eu pour 23 € et 15 minutes de trajet.

Pour info (nous nous sommes renseignés mais nous n’avons finalement pas opté pour) : en bateau, le trajet Mlini > Dubrovnik coûte 100 kuna par adulte pour l’aller-retour (60 kuna l’aller simple).

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

● ● ●
Les étapes de notre séjour en Croatie

Road trip en Croatie ● Sur les lieux de tournage de Game of Thrones
Road trip en Croatie #1 ● Visite de Dubrovnik (c’est celui-ci !)
Road trip en Croatie #2 ● Visite de Korcula
Road trip en Croatie #3 ● Visite de Split et des alentours (à venir)
Road trip en Croatie #4 ● Visite du Parc national de Krka (à venir)

Un commentaire sur “Road trip en Croatie #1 ● Visite de Dubrovnik en famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.