Voyage en Argentine #7 ● Ushuaïa et le parc de la Terre de Feu

Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr

Après 17 (longues) heures de bus, nous arrivons à Ushuaïa. Nous découvrons alors une jolie ville sous la brume, aux maisons colorées et aux rues pentues. Un petit air de San Francisco flotte ici.

Nous sommes sur la Terre de Feu, tout au bout du continent américain, à seulement 1 000 km de l’Antarctique. Ushuaïa est la ville du bout du Monde ! D’ailleurs, pour bien certifier que nous sommes passés par là, un joli tampon orne maintenant notre passeport (à faire à l’office de tourisme de la ville).

Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr

Ushuaïa fut la porte d’entrée de nombreux navigateurs dont le célèbre navigateur portugais Magellan qui découvrit l’île et le détroit lors de son expédition en 1520. Durant la traversée, les marins apercevaient de la fumée provenant des côtes du pays. C’est pourquoi ils baptisèrent l’endroit « Terre de Feu ». La ville d’Ushuaïa fut ensuite fondée en 1884.

L’activité portuaire est aujourd’hui encore très importante à Ushuaïa. De nombreux bateaux vont et viennent dans le canal où les eaux très profondes cachent des rochers et des icebergs. Ce sont d’ailleurs les causes de nombreux naufrages. Ushuaïa est entourée d’épaves et de gisements de bateaux. L’un deux, le Saint-Christopher, (échoué en 1954 suite à une défaillance de son moteur) a d’ailleurs été déplacé pour être visible depuis le port (et pour la petite anecdote, 40 000 litres de fuel ont été trouvés à l’intérieur… en 2000 !). C’est aujourd’hui un emblème de la ville, visible sur de nombreuses cartes postales.

Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr

Croisière sur le canal Beagle

Depuis l’embarcadère du port, nous partons maintenant avec la compagnie Canoero pour une excursion de 6 heures afin d’aller à la rencontre des cormorans, des manchots et des lions de mer. Cette croisière nous emmène aussi jusqu’au phare des Éclaireurs (nommé, à tord, « le Phare du bout du Monde »). Ce dernier, rendu célèbre notamment par le roman éponyme de Jules Verne, est en fait situé beaucoup plus loin et n’est pas construit en hauteur (une réplique est visible au musée maritime que nous évoquons dans le point suivant de cet article).

Plusieurs compagnies proposent ce genre de croisière avec différents trajets (vous pouvez vous renseigner en amont à l’office de tourisme). Le tarif reste élevé mais c’est l’une des seules façons de vous rendre au plus près de la faune locale. À titre indicatif, nous avons payé 750 ARS (75 €) par personne pour celle-ci. À ce tarif, il faut également ajouter 15 ARS pour entrer sur le port (à noter, qu’à l’instar des zones aéroportuaires internationales, un port possède une zone duty-free. Vous pouvez ainsi vous y procurer un paquet de Malboro pour 1,70 € !). Si vous prenez la croisière du matin (départ à 9 heures), pensez également à prendre un pique-nique pour déjeuner sur le bateau comme le retour dure près de 2 heures sans arrêt.

Une croisière certes très touristique mais que nous avons adoré ! En même temps, difficile de ne pas craquer devant la multitude de manchots trop mignons (!) et la beauté des infrastructures portuaires et des paysages qui se reflètent dans les eaux noires du canal.

Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr

Visite du musée maritime

Nous continuons ensuite notre visite de la ville par la découverte du musée maritime (entrée face à l’angle des rues Yaganes et Deloqui). Celui-ci est situé dans les anciens locaux de la prison. Pendant longtemps, Ushuaïa fut la dernière adresse de nombreux bagnards et dangereux criminels argentins. Coincés sur une île isolée, il devient difficile de s’échapper… Les prisonniers avaient pour tâche principale de couper les bois des terrains environnants et de construire la ville. Le musée retrace ainsi toute l’histoire de cette période (une partie du bâtiment, ouverte au public, est entièrement conservée avec les cellules d’autrefois).

D’autres parties du musée sont consacrées aux maquettes de bateau et à l’histoire portuaire de la ville, à l’art, à la géologie, à la faune locale, à des expositions temporaires et une reproduction du Phare du bout du Monde est également présente à l’extérieur. En bref, c’est un musée un peu fourre-tout mais intéressant pour connaître les différents aspects et l’histoire de la ville.

L’entrée du musée est à 150 ARS par personne (audioguide facultatif à 50 ARS). Quelques explications en français sont disponibles dans certaines salles. Comptez environ 3 heures de visite sur place.

Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr

Randonnée vers le glacier Martial

Pour prendre de la hauteur sur la ville, nous partons maintenant pour une petite randonnée vers le glacier Martial. Nous nous sommes ainsi fait déposer en amont au pied du téléphérique (en panne), à une vingtaine de minutes de route de la station de taxi d’Ushuaïa.

Le téléphérique permet, en période hivernale, de monter les skieurs en haut d’une piste qui dévale la pente. Un petit chemin longe celle-ci (à droite de la piste) et nous permet de grimper la première partie de cette randonnée (une petite heure de marche). Quelques mètres après le téléphérique, le chemin se sépare en deux. Le premier (niveau medium) continue pendant 25 minutes vers une esplanade pour admirer la vue sur la ville. Le second (niveau difficile) permet d’accéder au glacier Martial (1 heure de marche, 277 mètres de dénivelé). On était encore sous le charme du glacier Perito Moreno vu quelques jours avant, alors, forcément, nous avons été un peu déçus car il ne s’agit, ici, que d’une grande plaque de glace figée sur le flanc de la montagne.

Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr

Randonnée vers le mont Guanaco dans le Parc de la Terre de feu

Autre découverte de ce séjour à Ushuaïa : le Parc de la Terre de Feu situé à une dizaine de kilomètres de la ville. Le parc s’étend sur 63 000 hectares. C’est de là que part le « Train du bout du Monde », sur une ligne ferrée construite par les prisonniers du bagne en 1902 afin d’acheminer le bois vers la ville.

Pour accéder au parc, seules les navettes présentes à la gare routière ont l’autorisation d’y entrer. Elles peuvent également venir vous chercher à votre hôtel (en tout cas, nous nous sommes occupés de rien puisque c’est la gérante de l’hôtel qui a fait venir l’une de ces navettes pour nous à l’horaire que nous souhaitions…). Le prix est de 200 ARS par personne pour l’aller/retour. L’entrée du parc est à 140 ARS par personne. Une fois à l’intérieur du parc, vous pouvez vous arrêter à l’arrêt de votre choix en fonction de la randonnée choisie (encore une fois, la carte est disponible à l’office de tourisme). Vous pouvez ensuite remonter dans l’une des navettes (de la même compagnie que celle qui vous a amenée) à l’arrêt et à l’heure que vous voulez.

Nous sommes ainsi partis pour l’ascension du mont Guanaco culminant à 973 mètres. Une randonnée de 4 heures pour 4 kilomètres à l’aller et 950 mètres de dénivelé. Une randonnée bien plus difficile que celle effectuée quelques jours avant vers le mont Fitz Roy ! Ici, c’est un chemin entièrement en montée qui nous attend avec seulement 2 points de vue : l’un à 1 km du départ et l’autre au point final. La première partie de la randonnée se fait exclusivement dans la forêt, il faut ensuite traverser une zone humide dans les marais (très humide pour nous comme il avait plu les jours précédents !) puis l’ultime partie est une montée interminable sur les pierres en ardoise du flanc de la montagne. Au sommet, c’est une vue en 360° sur la ville et les montagnes environnantes avec les ruisseaux descendants en zigzag qui nous attend. C’est magnifique. Clou du spectacle, un condor des Andes et deux petits renards sont venus nous rendre visite. Un point de vue final qui en vaut donc la peine mais une randonnée extrêmement fatigante, à ne faire que si vous êtes physiquement en forme.

Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr Argentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.frArgentine 2015 - Ushuaïa ©Etpourtantelletourne.fr

Notre séjour à Ushuaïa (3 jours entiers sur place) s’achève ainsi. Nous repartons maintenant en direction de Buenos Aires avant de commencer un nouveau road trip dans le nord de l’Argentine.

Les bons plans

Y aller. En vol direct depuis Buenos Aires, comptez 290 € au minimum l’aller/retour pour 3 h 30 de vol. Deux compagnies proposent cet itinéraire : Aerolinas et LAN. À noter qu’à l’aéroport (nous sommes repartis vers Buenos Aires par les airs avec cette seconde compagnie), une taxe de 28 ARS par personne est à payer avant d’embarquer.

Il est également possible de rejoindre Ushuaïa par la route via le réseau de bus présent en Argentine. C’est le moyen de locomotion que nous avons choisi pour l’aller, en arrivant depuis El Calafate. Nous avons recensé un bon plan pour le tarif et nos conseils sur un article entièrement dédié aux trajets en bus en Argentine.

Y dormir. L’hôtel B&B Nahuel (situé au 440, 25 de Mayo) est une chambre d’hôtes très chouette ! Le couple d’hôtes vous accueille avec bienveillance comme si vous étiez des amis de passage. Elle, elle est très bavarde (en espagnol) et vous indiquera toutes les bonnes adresses de la ville. Les chambres (à l’étage et d’autres à l’accès par l’extérieur de la maison) sont confortables et bien équipées. La wifi se capte très bien. Le petit-déjeuner, préparé maison et avec beaucoup d’attention, est délicieux. Il est également possible de déjeuner ou dîner sur place en apportant vos plats. Le tarif est le plus élevé de tout notre séjour en Argentine (mais c’est le cas partout à Ushuaïa) : 78 € par nuit. Un rapport qualité/prix plus que satisfaisant et une chambre d’hôtes que nous recommandons grandement.

Y manger. Entre 2 pique-niques lors de nos escapades, nous avons testé plusieurs enseignes dans la ville d’Ushuaïa :

  •  Andino à l’angle des rues 25 de Mayo et San Martin, une brasserie sympathique sans plus.
  •  Un Lugar au 416, Deloqui. Ici, les empenadas sont au prix de 130 ARS les 12.
  •  Tia Elvira au 349, avenue Maipú (face au port). Nous sommes venus ici pour déguster le fameux king crabe (araignée de mer), spécialité du coin. Le restaurant est réputé depuis de nombreuses années, la qualité étant au rendez-vous (et le prix aussi donc). Comptez 260 ARS pour une cassolette de ce fameux plat. Il faut aussi ajouter 20 ARS de frais de couvert par personne.
  • Tante Sara au 701, avenue San Martin, une brasserie / salon de thé un peu chic avec des formules brunch et petits-déjeuners copieux et une mention spéciale pour le burger à l’agneau (cordero).
  • Doña Lupita au 325, 25 de Mayo (une rue avant l’hôtel), où vous trouverez de très bons empanadas (on regrette de ne pas nous être arrêtés plus tôt ici) pour 140 ARS les 12.

S’y déplacer. La ville d’Ushuaïa n’est pas très grande en elle-même. Vous pouvez aisément vous déplacer à pied dans le cœur de la ville. Si vous louez une voiture, prenez garde aux nombreuses rues en sens uniques et aux pentes à gravir (vous visualiser les rues de San Francisco ? C’est un peu pareil ici…).

La station de taxi se trouve face à l’office de tourisme (505 Avenida Maipú). Les navettes pour aller en direction du parc de la Terre de Feu sont situées un peu plus loin à l’angle des rues 25 de Mayo et Maipú (au niveau de la gare routière).

Une question, un commentaire ou un bon plan à partager : laissez-nous votre message dans l’espace attribué ci-dessous :)

● ● ●
Les étapes de notre voyage :

Voyage en Argentine #1 ● Teaser vidéo et bons plans pour préparer son séjour
Voyage en Argentine #2 ● Escale à Miami
Voyage en Argentine #3 ● Buenos Aires
Voyage en Argentine #4 ● El Calafate et escapade vers le Perito Moreno
Voyage en Argentine #5 ● Road trip sur la route 40 vers El Chaltén
Voyage en Argentine #6 ● El Chaltén, trekking vers la Laguna de los Tres
Voyage en Argentine #7 ● Ushuaïa et le parc de la Terre de Feu
Voyage en Argentine #8 ● Salta
Voyage en Argentine #9 ● Road trip de Salta à Cafayate (la Quebrada de las Conchas)
Voyage en Argentine #10 ● Road trip de Salta à Humahuaca (la Quebrada de Humahuaca)
Voyage en Argentine #11 ● Escale à New York

14 commentaires sur “Voyage en Argentine #7 ● Ushuaïa et le parc de la Terre de Feu

  1. Oooh merci pour les bons souvenirs ! J’ai adoré ma rando dans le Parque Nacional Tierra del Fuego ! Par contre, je suis passée complètement à côté des tampons pour le passeport, grosses déception quand j’ai appris leur existence, des mois plus tard… –‘

    • De rien ;)
      Ah mince pour les tampons ! On avoue, nous sommes trop fiers avec ces « faux » tampons dans nos passeports !!! ^^ Juste à côté de ceux des grands parcs américains, ça claque !

  2. Mais vos photos sont justes dingues! C’est magnifique.
    & merci pour ce bout de voyage :) ça donne vraiment envie !!

  3. Je découvre votre blog aujourd’hui, et je suis vraiment aux anges !
    Cet article est le premier que je lis, je le trouve très bien construit, les photos sont magnifiques !
    Je vais suivre avec plaisir vos voyages et m’en inspirer pour les miens ;-)
    Merci beaucoup pour tous ces partages !
    Bises
    Laura

    • Bienvenue par ici alors Laura :)
      Merci pour ton commentaire. Nous sommes ravis de savoir que nos photos et le récit de nos voyages pourront permettre à d’autres de s’évader à leur tour !
      N’hésite pas à revenir nous dire par ici si tu as choisi une destination présentée sur notre blog.
      Merci encore & très belle soirée à toi.

    • Merci Anaïs !
      Super si nos bons plans peuvent être utiles à d’autres :) Tu as prévu d’aller bientôt en Argentine ?
      Nos prochains articles arrivent la semaine prochaine normalement. Nous partirons cette fois-ci dans le Nord du pays, autour de la région de Salta !
      A très bientôt !

  4. En ne voyant que les photos, j’aurais été incapable de savoir qu’il s’agit de l’Argentine. Les paysages ont l’air tellement différents des autres que je connais (seulement en photos, je n’y suis jamais allé malheureusement).
    Ça donne envie de traverser l’Atlantique pour en découvrir plus sur la région! :) Très belles photos!

    • Nous sommes bien d’accord Nathalie. Nous ne connaissions pas non plus l’Argentine avant d’y mettre les pieds au mois de janvier. Nous avons été étonnés également de voir autant de paysages si beaux et si variés tout au long de notre séjour !
      En même temps, le pays s’étend sur tellement de kilomètres que le Nord est dans un climat tropical alors que le Sud est seulement à quelques kilomètres de l’Antarctique !!
      Nous te souhaitons en tout cas de traverser l’Atlantique dès que tu le peux pour visiter ce chouette pays. Nous en sommes revenus enchantés par tout ce que nous y avons vu :)
      Merci pour ton commentaire aussi et bonne soirée à toi.

  5. Incroyable, amazing, stunning… Cette destination me fait littéralement rêver, avec tous ces petits animaux ;) J’adore vos photos et je reviendrai par ici c’est sûr !

    • Merci Alicia <3
      Nous aussi on craque sur tous ces petits animaux (d'ailleurs, le choix des photos fut difficile, on les aurait bien TOUTES mises :D )
      A très bientôt par ici alors !!!

  6. En lisant votre article, je regrette que nous n’ayons pas poussé un peu plus vers le sud lors de notre voyage en Argentine. Cela nous donne une belle raison d’y retourner un jour. Il est trop choupi en plus le renard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.